Sécurité alimentaire : la FAO préoccupée par la situation du Congo

Mardi 11 Juin 2019 - 16:59

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La représentante de l’agence onusienne dans le pays, Suze Percy Filippini, l’a souligné au président du Sénat, Pierre Ngolo, le week-end dernier à Brazzaville, lors d’un entretien.

Le président de la chambre haute du parlement et la fonctionnaire onusienne ont débattu essentiellement de la problématique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Congo et dans la sous-région. Un fléau qui fait petit à petit sa percée au sein de cet espace communautaire et particulièrement au Congo, en dépit de ses atouts agricoles naturels.

Douée en la matière, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’est engagée à soutenir et/ou accompagner le parlement congolais dans la constitution des alliances parlementaires allant dans le sens de promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Congo et en Afrique centrale.

« Nous sommes venus voir le président du Sénat pour recevoir de lui des instructions concernant l’appui que la FAO compte apporter au parlement congolais, dans l’organisation sous peu, d’un forum sous-régional sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, avec les parlements de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) », a précisé Suze Percy Filippini.

Félicitant le pays pour avoir tissé quelques alliances parlementaires dans le but d’œuvrer pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que pour des efforts consentis dans cette grande bataille, l’agence onusienne continuera à le soutenir dans ses initiatives contre la faim.

« Le Congo est le premier pays de la région d’Afrique centrale et de la CEEAC à mettre en place son alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle, après le Madagascar. La FAO, le PAM, l’Unicef vont continuer d’accompagner le parlement pour promouvoir une alimentation saine et garantir la disponibilité des aliments », a renchéri la représentante de la FAO au Congo.

Elle a annoncé, par ailleurs, la tenue dans les tout prochains jours d’un atelier technique devant préparer l’organisation du forum sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle prévu à Brazzaville, en octobre.

Ainsi, pour prétendre atteindre cet objectif, Suze Percy Filippini a appelé les parlementaires à faire le plaidoyer auprès des décideurs afin de renforcer la lutte contre ce fléau.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Pierre Ngolo s'entretenant avec la représentante de la FAO au Congo (au centre)/ Adiac

Notification: 

Non