Sécurité routière : les feux de signalisation bientôt de retour à Pointe-Noire

Samedi 19 Octobre 2019 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le projet d’installation de feux tricolores au niveau d’importants carrefours de la ville voit enfin le bout du tunnel. Ses responsables se sont retrouvés, le 17 octobre, pour les derniers détails.

Hors service depuis quelques années, les feux tricolores vont devoir scintiller de nouveau dans la capitale économique du Congo. Les conseillers du député-maire, les directeurs du plan, du matériel et de la logistique municipale ainsi que les membres de la commission technique de la circulation départementale se sont retrouvés pour discuter et trouver le bon timing quant à l’exécution du projet.

Au total, dix-sept carrefours seront bientôt dotés de feux tricolores intelligents et modernes. Leur mise en place va contribuer à réduire les embouteillages dans la ville qui se voit dépassée par le parc automobile qui ne cesse d’augmenter.

Les travaux seront exécutés par l’entreprise Acep Congo (Automatisme construction engeneering process). Pour permettre une bonne circulation, de nouveaux carrefours seront construits,  notamment au niveau de l’hôtel Cactus, du consulat de l’Angola, de la CNSS, du Foyer féminin, de l’hôpital de base de Tié-tié, de la pharmacie Pascal, de Gaz-gaz, du bar Vonvon et au niveau de la Coraf.

Au-delà de la construction de ces nouveaux carrefours, il sera également question de réhabiliter les anciens. Ces travaux seront exécutés dans un délai de trois mois.

Le projet prévoit aussi l’aménagement des cassis ralentisseurs couramment appelés dos-d’âne, sur certaines voies bitumées, précisément sur l’avenue Joseph-Sinald, la route Aéro Service dans le premier arrondissement; les avenues Bouanga-Kalou et Sainte-Bernadette, dans le deuxième arrondissement; l’avenue de la Liberté, à Voungou, dans le troisième arrondissement; les avenues Mgr Ernest-Kombo et Maurice-Mountou-Sambou dans le quatrième arrondissement; la rue Kouboukouta, la zone Manguier à Siafoumou, l’avenue des Mwéni (Voie d’accès au CEG Mbota-Raffinerie), l’avenue Marcel-Tchionvo, la rue Tchiboul’Ngoma, la zone Makayabou Zéphirin dans le cinquième arrondissement.

Dans le cadre de ce projet, des arrêts de bus seront également placés sur le boulevard Moe-Kaat-Matou, entre le rond-point de la République et le rond-point Kassai.

Rappelons que depuis quelques années, les feux de signalisation implantés sur les grandes artères de Pointe-Noire n’existent plus, causant ainsi des embouteillages monstres aux heures de pointe mais également des accidents. Selon le rapport du deuxième trimestre de la direction des transports terrestres,« trois cent quatorze accidents de circulation se sont produits dans la ville de Pointe-Noire , soit 82,53 accidents dus à l’inattention des chauffeurs ».  

 

Hugues Prosper Mabonzo

Légendes et crédits photo : 

Des feux de signalisation disparus des artères de Pointe-Noire

Notification: 

Non