Sensibilisation aux droits de l’homme : le Pajed lance une campagne spéciale en langues nationales

Jeudi 14 Février 2019 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Démarrée le 14 février à Brazzaville, l'opération a pour objectif de sensibiliser la population lambda à la problématique du respect des droits humains.

Le Programme d’assistance juridique pour l’égalité en droit (Pajed) veut contribuer, à travers la campagne qu'elle vient de lancer, au renforcement de la gouvernance judiciaire participative afin de mieux rapprocher la justice du justiciable.

Elle se fera en langues nationales pour faciliter la compréhension et vise trois objectifs fondamentaux. Il s’agit notamment de vulgariser et valoriser les textes légaux nationaux ; d’œuvrer en faveur du respect des instruments juridiques régionaux et internationaux ratifiés par le Congo et de développer des actions visant à emmener l’Etat à se mettre à la hauteur des engagements nationaux, régionaux et internationaux en matière de respect des droits humains et libertés fondamentales.

« La quiétude qui règne sur l’ensemble du territoire national nous enjoint de poursuivre l’œuvre de consolidation de la paix. Voilà pourquoi, à partir de la date d’aujourd’hui, le Pajed, se référant à sa feuille de route et à son agenda 2028, lance officiellement sa campagne de proximité pour sensibiliser la population aux droits humains », a précisé le président de cette ONG, Côme Hermann Ngandounou.

Faisant le bilan de ses activités, le président du Pajed s’est réjoui des progrès accomplis seulement en une année d’existence. Le travail abattu par l’ONG, a dit Côme Hermann Ngandounou, a porté, entre autres, sur la réparation juridique des dommages corporels sur un citoyen victime d’un accident de voie publique ; le règlement social de la situation des dix-huit familles victimes de l’érosion de Ngamakosso, à Talangai, le sixième arrondissement de Brazzaville.

Créé le 14 février 2018, le Pajed  a pour  objectifs de promouvoir les droits et devoirs de l’homme  ainsi que l’équité de la justice ; les valeurs sociales et morales afin de prévenir toutes formes de discriminations et d’abus.

L’ONG assiste aussi les individus vulnérables, victimes du droit privé et public par une médiation auprès des tribunaux,  dénonce toute forme de violation des droits de l’homme et lutte contre les antivaleurs.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Côme Hermann Ngandounou (au centre) entouré de ses collaborateurs, le 14 février/ Adiac

Notification: 

Non