Service public : La Congolaise des eaux se conforme à la mesure de gratuité prise par le gouvernement

Samedi 30 Mai 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ex-Société nationale de distribution d’eau a annoncé le 30 mai les modalités pratiques de mise en œuvre de la gratuité accordée aux ménages par le gouvernement pendant la période de confinement et la reprise de ses activités commerciales.

Bonne nouvelle pour les clients de La Congolaise des eaux (LCDE). Cette société de service public a, en effet, annoncé qu’elle ne facturera que les mois de mars et juin groupés pour ses clients de Brazzaville et Pointe-Noire où le cycle de facturation est bimensuel. En le faisant, elle est consciente que les mois d’avril et mai 2020 sont à cheval entre deux périodes de facturation de son cycle, notamment mars-avril et mai-juin. « Devant cette difficulté technique, LCDE, après la réflexion en interne, écoute et explication aux associations de défense des intérêts des consommateurs, a décidé exceptionnellement de facturer les mois de mars et juin groupés (exclu avril et mai) dans une seule facture », a annoncé le directeur commercial de cette entreprise, Guy Serge Ndinga Ossondjo, au cours d’un point de presse.  

En effet, cette décision a été actée à l’issue de la séance de travail que le directeur général de LCDE, Parfait Chrysostome Makita, a eue quelques minutes auparavant avec les associations de défense des droits des consommateurs. « Ces échanges ont permis de converger nos points de vue sur deux éléments essentiels afin de dissiper tout malentendu. Les deux parties partagent le même point de vue sur les limites de la période de confinement (1er avril et 17 mai 2020) ainsi que la notion de ménages (clients personne physique) et non les clients personne morale », a expliqué le directeur commercial.

S’agissant des centres où le cycle de facturation est mensuel, LCDE pense que cela ne pose pas de problème. Il s’agit, entre autres, de Dolisie, Madingou-Kayes, Sibiti, Nkayi, Owando, Ewo, Makoua, Djambala, Gamboma, Ouesso et Impfondo. « Les ménages de ces centres ne recevront pas les factures des mois d’avril et mai 2020, mises dans le compte de la gratuité accordée par le gouvernement », a-t-il précisé.

Guy Serge Ndinga Ossondjo a, par ailleurs, annoncé que les points de vente et agences commerciales de LCDE sont ouverts depuis le 25 mai. La reprise des actions de terrain notamment la relève pour la préparation du prochain cycle normal de facturation (juillet-août) sera, quant à elle, effective dès le 2 juin.

Notons que l’annonce de l’application de la mesure de gratuité par LCDE mettra, sans nul doute, à mal sa consœur Energie électrique du Congo (E2C) qui a décidé d’une facturation mensuelle incluant parfois la période de confinement. Selon des témoignages, les montants prélevés actuellement sont passés du simple au double voire au triple chez certains clients.  

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

La direction générale de LCDE s’entretenant avec les associations des consommateurs/Adiac

Notification: 

Non