Situation sécuritaire à Beni-Ituri et Minembwe : un sit-in devant le bureau de Félix-Antoine Tshisekedi

Mardi 13 Août 2019 - 16:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

 L'activité organisée par les populations du Nord-Kivu, Ituri et Sud-Kivu vise à obtenir l’implication personnelle du chef de l’État dans la sécurisation de ces provinces de l’est de la RDC.

 

Le mouvement des indignés sur la situation sécuritaire à Beni-Ituri et Minenembwe organisera, le lundi 19 août, à partir de 11 heures, un sit-in devant le bureau du président de la République au Palais de la nation à Gombe. Dans cette action, ce mouvement veut obtenir l’implication personnelle du chef de l’État dans la sécurisation de ces provinces. Pour le mouvement des indignés sur la situation sécuritaire à Beni-Ituri et Minenembwe, l’insécurité qui s’est installée depuis plusieurs décennie dans l’est de la RDC a atteint son paroxysme. « Beni-Ituri - Minembwe sont en feu et en sang depuis plusieurs années. Les habitants de ces coins, qui sont sauvagement égorgés, massacrés, décapités, des femmes violées, avec la mutilation des organes génitaux, des villages entiers sont incendiés. Les Congolais de cette partie de la RDC n’ont comme quotidien que les larmes et les grincements des dents devant la barbe impuissante de l’État qui pourtant a, dans sa mission régalienne, la protection des personnes et de leurs biens », a indiqué ce mouvement.

Le mouvement appelle donc tous ceux qui sont indignés de cette situation sécuritaire, de ce drame humanitaire qui sévit dans ces coins de la RDC, de venir participer à cette action citoyenne et non violente, qui a, selon cette structure, pour objectif d’appeler le chef de l’État, en tant que commandant suprême de l’armée, à s’activer urgemment et le plus rapidement possible pour stopper les massacres et restaurer la paix, conformément à ses promesses et ses prérogatives afin de redonner l’espoir de vivre aux peuples longtemps meurtris  à l’est du pays et particulièrement à Beni-Ituri-Minembwe-Goma, Rutshuru, Lubero, etc.

Le Mouvement des indignés de cette situation d’insécurité dans ces parties du pays pense que le degré de mobilisation va pousser le chef de l’État, commandant suprême de l’armée, d’accorder une attention particulière à la situation sécuritaire dans ces localités de l’est de la RDC.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

r

Notification: 

Non