Société commerciale des transports et des ports : l’intersyndicale réclame la construction et la gestion du port en eaux profondes de Banana

Samedi 7 Décembre 2019 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une ambiance bon enfant a régné, il y a quelques jours, au cabinet de l’actuel ministre des Transports et voies de communication, Me Didier Mazenga Mukanzu, qui recevait en audience une délégation du collège syndical de la société conduite par son président,  Armand Osase.

L’entretien entre les deux parties a tourné essentiellement autour de la présentation du cahier des charges de l’intersyndicale de la Société commerciale des transports et des ports (SCPT), reprenant les principales revendications de ses délégués. Entre autres préoccupations exprimées par les syndicalistes dans ce document, il est question, pour le gouvernement, d’accorder sans délai la charge de la construction et de la gestion du port en eaux profondes de Banana à la SCTP qui regorge de toutes les compétences requises en la matière. Tout en demandant au gouvernement de prioriser la construction de ce port, l’intersyndicale de la SCPT estime que la réalisation du projet Pont route-rail devant relier Kinshasa et Brazzaville constituerait la prochaine étape, une fois les travaux finis.     

A coté de ces recommandations purement techniques, l’intersyndicale a, en outre, plaidé auprès du ministre de tutelle pour qu’il soit rappelé au gouvernement de la République son engagement à honorer sa dette vis-à-vis de la SCTP,  estimée à quatre cents millions de dollars. Cette créance avait été contractée à l'époque du Premier ministre Augustin Matata Ponyo, et une fois payée, elle  pourra permettre à la direction générale de la SCTP de payer les vingt-deux mois d'arriérés de salaire de ses agents. Par ailleurs, le collège syndical a vivement recommandé la matérialisation rapide du mémorandum d'entente entre la République démocratique du Congo et la Russie en vue de son exécution, afin de relancer rapidement la SCTP par la construction et la réhabilitation des chemins de fer, outils nécessaires devant favoriser la circulation des personnes et de leurs biens sur toute l'étendue du territoire national.           

Enfin, tout en saluant chaleureusement le projet de la modernisation de la route nationale n°1, axe Kinshasa-Matadi, l’intersyndicale, par la voix de son président, Armand Osase, a félicité l’esprit d’ouverture et de collaboration dont fait preuve le ministre Didier Mazenga Mukanzu, qui s'évertue à trouver rapidement des solutions adaptées aux besoins réels des travailleurs de la SCTP. Ces délégués de la masse laborieuse de l'ex-Onatra se sont dits très satisfaits, eu égard à l’attention particulière que le ministre des Transports et voies de communication a accordée à leurs revendications. Unanimement, ils lui ont promis un soutien sans faille durant l’exercice de son mandat à la tête de ce département ministériel qui retrouve progressivement ses marques après plusieurs années de léthargie.

Alain Diasso

Notification: 

Non