Solidarité : quatre milliards FCFA en faveur des ménages et personnes pauvres

Mardi 14 Avril 2020 - 13:23

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Coordination nationale de gestion de la pandémie du coronavirus a annoncé, au cours de sa première réunion tenue le 10 avril, le transfert de la somme de 4 milliards F CFA aux ménages et personnes pauvres.

Selon la ministre des Affaires sociales et de la Solidarité, Antoinette Dinga-Dzondo, qui intervenait la veille devant l’Assemblée nationale, cette somme provient de certains partenaires financiers comme la Banque mondiale (BM) et l’Agence française de développement (AFD). En effet, ces deux bailleurs cofinancent avec le gouvernement congolais le projet Lisungi depuis quelques années.  L’AFD finance également le projet Telema, lancé récemment dans le pays. « Nous avons sollicité de ces bailleurs la réaffectation des ressources qui ont été destinées à l’exécution des activités prévue courant 2020 parce qu’à cause du confinement, nous ne pourrons pas les exécuter. Il s’agit de la réaffectation d’une partie des ressources à l’aide alimentaire aux personnes vulnérables », a annoncé la ministre.

Elle a, par ailleurs, précisé que le Congo a obtenu de l’AFD 200 millions FCFA et de la BM l’utilisation des 4 milliards F CFA se trouvant dans le compte du projet Lisungi, tout en respectant les procédures. « Donc, nous sommes en cours de préparation pour mettre à la disposition des personnes bénéficiaires l’aide alimentaire. Avec l’AFD, nous avons aussi obtenu la réaffectation d’une partie de la ligne imprévue pour la mobilisation sociale, la sensibilisation. Là aussi, nous sommes en train de préparer la mobilisation sociale », a assuré Antoinette Dinga-Dzondo.

La ministre chargée de la Solidarité est également revenue sur quelques actions déjà menées en faveur des couches les plus vulnérables, notamment les personnes âgées, les orphelins et autres enfants de la rue, les étudiants dans les campus et les personnes vivant avec handicap. «Nous avons commencé avec les personnes âgées, les enfants de la rue, les étudiants dans les campus. En ce moment, nous sommes en train de travailler avec les associations des personnes vivant avec handicap pour en identifier les bénéficiaires », a-t-elle conclu.

Pour mener à bien l’opération de prise en charge des personnes et ménages vulnérables, le gouvernement va se fonder sur le fichier du ministère chargé des Affaires sociales mis en place dans le cadre du projet Lisungi. Selon le Premier ministre, Clément Mouamba, ce fichier maîtrisé sera dépassé puisqu’il y aura d’autres personnes vulnérables qui vont s’ajouter à la suite de la pandémie du coronavirus. « Quatre milliards, ce n’est pas beaucoup d’argent au regard des besoins qui se posent à ce niveau », a averti le chef du gouvernement.

 

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non