Souvenir: lancement en France des travaux de la stèle en mémoire des soldats congolais

Samedi 6 Juillet 2019 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans l’histoire mémorielle des soldats congolais partis de Brazzaville, capitale de la France-libre, une stèle sera construite à Verquin, dans le Nord de la République française.

Congo-Verquin-présentation de la maquette de stèle pour perpétuer la mémoire des tirailleurs congolais à VerquinLe pan de l’histoire des 14-18 des tirailleurs, partis de la colonie française du Moyen-Congo, aura désormais un lieu de recueillement à Verquin, dans la région Nord Pas-de-Calais de la France. Pour perpétuer leur mémoire, une stèle commémorative y sera érigée.

Après un premier contact entre le Congo et la mairie de Verquin, Alexis Ekaba, représentant l’ambassade du Congo en France, a assisté à la présentation, le 4 juillet, de la maquette de la stèle par Thierry Tassez, maire de cette localité, en présence des élus et de son homologue, Serge Marcellak, maire de la commune avoisinante de Nœux-les-Mines.

Dans son adresse, Thierry Tassez a expliqué que cette stèle va permettre de rendre hommage aux soldats congolais venus de Brazzaville, ayant contribué, par leur dévouement sans faille, à redonner la dignité d’être Français. « Si nous sommes debout et fiers, nous le devons grâce à ces soldats congolais qui nous ont libérés de l’emprise du nazisme », a-t-il précisé.

Le conseiller juridique a ensuite souligné combien ce symbole traduit l’amitié légendaire franco-congolaise, « un des exemples de la coopération entre la France et ses ex-colonies ».

Prenant la parole à son tour, Brice Arsène Mankou, président de l’Institut de formation aux métiers de la ville, à l’initiative de ce projet, a rappelé le rôle joué par Brazzaville, non seulement dans la libération du nazisme, mais également dans l’édification des territoires africains de l’empire réunis sous l’autorité du général de Gaulle, « l’homme de Brazzaville ».

« Le général De Gaulle, a indiqué le Congolais, aurait compris qu’après Londres, c’est Brazzaville, capitale de la France-libre qui devrait jouer un rôle déterminant pour jeter les bases des futurs rapports entre la France et ses colonies. Selon le général, la stratégie de la victoire fut bâtie à Brazzaville et c’est aussi dans cette ville que fut donné, le 30 janvier 1944, le discours de Brazzaville qui, en 1960, donna lieu aux indépendances de la plupart des pays africains ».

À l’issue de différentes prises de parole, Alexis Ekaba, au nom de la République du Congo, a remis au maire de Verquin une contribution symbolique d’un montant de cinq mille euros pour le démarrage des travaux de la stèle dont l’inauguration est prévue, sauf changement de dernière minute, le 27 octobre de l'année en cours, à l’occasion du cinquante-neuvième anniversaire du manifeste de Brazzaville.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

La maquette de la stèle pour perpétuer la mémoire des tirailleurs congolais à Verquin, en France

Notification: 

Non