Sport : Il était une fois les premiers jeux africains de Brazzaville

Dimanche 16 Août 2020 - 14:28

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Cinq ans après son accession à l’indépendance, le Congo Brazzaville était choisi comme pays organisateur des premiers jeux africains en 1965. Ce fut un pari osé que le pays sut relever à l’époque en s’équipant d’infrastructures modernes et d’un comité d’organisation à la hauteur de l’évènement.

Avant la tenue des premiers jeux africains à Brazzaville en 1965, les manifestations sportives  africaines précédentes, appelées « Jeux de la communauté », puis « jeux de l’Amitié », s’étaient déroulées à Antananarivo en 1960, à Abidjan en 1961, à Dakar en 1963 et avaient été précédées en 1959 à Bangui des « jeux interafricains ».

Initialement y participaient les seules délégations des pays francophones d’Afrique ainsi que les équipes de la France et celles de ces territoires d’Outre mer. Par la suite, on enregistra la participation, timide à Abidjan, plus importante à Dakar, des États africains d’expression française ainsi que celle de la République arabe unie et des pays du Maghreb. Réunie à Paris au mois de juin 1962, la conférence des ministres chargés de la Jeunesse et des Sports dans les  États africains et malgaches d’expression française avait décidé de confier au Congo Brazzaville le soin d’organiser les Jeux de 1965.

Devant  cette évolution logique, dictée par le contexte historique et politique de l’émancipation africaine, la nécessité était apparue de donner aux jeux futurs leur signification véritablement africaine en conviant l’ensemble des pays indépendants du continent à y participer et en obtenant  leur reconnaissance officielle, comme jeux régionaux, par le Comité international olympique. Il est évident qu’il n’était plus possible, dans cette perspective nouvelle, de reconduire les formules selon lesquelles avait été conçue jusqu’alors l’organisation technique des jeux. C’est pour cette raison que l’assemblée des ministres de la Jeunesse et des Sports, réunie à Dakar le 12 avril 1963, chargea le Congo-Brazzaville d’étudier et de définir les nouvelles règles qui seraient appliquées aux Jeux de 1965 à la fois sur le plan des structures et sur celui de la participation. La conférence préparatoire aux premiers jeux africains, qui regroupa à Brazzaville du 24 au 29 février 1964 les représentants mandatés de vingt et un États.

Le 18 Juillet 1965, le président Alphonse Massamba-Débat donna le coup d’envoi des premiers jeux africains au cours d’une cérémonie d’ouverture riche en couleurs marquée par le défilé des délégations sportives, l’allocution de bienvenue du président du comité d’organisation, la déclaration solennelle d’ouverture des jeux par le président de la République, le serment olympique,  l’exécution de l’hymne des jeux pendant que furent hissés le drapeau olympique et le drapeau des jeux, le lâcher des pigeons, le festival gymnique et le feu d’artifice.

Comme un symbole, la 11e édition des jeux africains, appelés « jeux du cinquantenaire », s’est tenue à Brazzaville du 4 au 19 septembre 2015. Comme lors des premiers jeux africains, Brazzaville accueillit les athlètes africains ainsi que les nombreuses délégations dans des infrastructures sportives de très haut standing, à l’instar du complexe sportif de Kintélé.

Boris Kharl Ebaka

Légendes et crédits photo : 

Photo:Logo de la compétition

Notification: 

Non