Stade Alphonse-Massamba-Débat : un réel besoin de moderniser les vestiaires

Mardi 11 Février 2020 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la Fédération congolaise de football (Fecofoot), Jean Guy Blaise Mayolas, s’est rendu compte, le 9 février, que les quatre vestiaires du stade mythique de Brazzaville n’offrent plus le meilleur environnement possible pour s’épanouir.

Le risque de fermeture brandi par la Confédération africaine de football (CAF) devient de plus en plus grand à telle enseigne que le président de la Fecofoot est allé lui-même toucher du doigt à la réalité des vestiaires. A l’instar des vestiaires des autres stades du monde, ils  sont cachés aux supporters  mais seuls les joueurs et les entraîneurs qui y fréquentent  connaissent les réalités.

« Le stade Alphonse-Massamba-Débat est dans le viseur de la CAF. Ses vestiaires posent problème et on ne peut pas jouer des matches internationaux dans ces conditions », a déclaré Jean Guy Blaise Mayolas, après une visite des lieux.  Il faut agir vite  dans le but  de rendre aux vestiaires du stade Alphonse-Massamba-Débat toute leur élégance, a-t-il soutenu .

Dans les prochains jours, les vestiaires du stade Alphonse-Massamba-Débat devraient être un vaste chantier. En effet, il faut refaire le carrelage et la climatisation, faire des placards en bois dans lesquels sont accrochés les maillots des joueurs, équiper des sièges dignes. Il faut surtout régler le problème des toilettes. A ce jour, les toilettes des vestiaires sont bouchées et les portes qui y mènent sont bloquées à cause des odeurs insupportables.

« Nous sommes en train de vouloir prendre une décision fédérale pour que le stade ne soit pas fermé au mois de mars. Nous allons faire en sorte qu’on mette le nécessaire et au gouvernement de faire le reste comme les placards et autres travaux. Les travaux à réaliser consistent à refaire le carrelage, la climatisation. En plus il n’y a pas de toilettes… », a déploré Jean Guy Blaise Mayolas.

Si ce chapelet de travaux n'est pas réalisé avant le 26 mars, date à laquelle les Diables rouges recevront eSwatini  dans le cadre de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2021, le Congo se verra dans l’obligation de délocaliser ce match.   Ce qui est sûr, le gouvernement par le biais du ministre des Sports et de l’éducation physique ne verra pas d’un bon œil la délocalisation du match. Le 4 février,  Hugues Ngouélondélé s’était engagé au cours d'une réunion avec les membres de la Fécofoot à prendre les mesures nécessaires pour  que  le stade Alphonse-Massamba-Débat puisse répondre aux normes exigées par la CAF. Affaire à suivre.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Le président et le premier vice-président de la Fécofoot visitant les vestiaires du stade Alphonse-Massamba-Débat/Adiac

Notification: 

Non