Sud-Kivu: Olpa salue la relaxation d’une journaliste à Bukavu

Mercredi 23 Septembre 2020 - 13:57

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Organisation de promotion et de défense de la liberté de la presse s’insurge, par ailleurs, contre la procédure d'arrestation de la journaliste Prisca Zawadi Bukaraba, sans aucun fondement juridique avec seule finalité de restreindre sa liberté de mouvement.

 

L'Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa) a dit prendre acte de la libération de Prisca Zawadi Bukaraba, directrice à la Radio Iriba Fm, station communautaire émettant à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Tout en saluant cette relaxation, Olpa s’insurge également contre la procédure de son arrestation, sans aucun fondement juridique avec seule finalité de restreindre la liberté de mouvement d’une journaliste. « Ces pressions administratives sont de nature à porter gravement atteinte à la liberté de presse garantie par la législation congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme », a fait observer cette organisation, dans son communiqué du 22 septembre 2020.

L’Olpa indique que la journaliste a été relaxée le 21 septembre 2020 dans la soirée, après 7 heures de privation de liberté au bureau local de l’Agence nationale des renseignements (ANR/Bukavu).

A l’en croire, Prisca Zawadi Bukaraba a été interpellée au moment où elle s’y était rendue pour répondre à l’invitation du responsable local de l’ANR/Bukavu. Arrivée sur le lieu, explique l’Olpa, elle a été entendue sur procès-verbal par le responsable précité qui l’a accusée d’exploitation illicite d’une station, avant d’exiger le paiement immédiat d’une caution de cinquante dollars américains. « Et Prisca Zawadi Bukaraba a opposé son refus de payer les frais exigés, avant d’être privée de liberté pendant plusieurs heures », souligne l’organisation.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Photo: Prisca Zawadi Bukaraba.

Notification: 

Non