Table ronde sur Ebola : le gouvernement invité à rendre disponibles les moyens financiers et logistiques

Lundi 16 Septembre 2019 - 18:48

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Au terme de la rencontre qui s’est clôturée dernièrement à Goma, les chefs des confessions religieuses ont formulé une série de recommandations pour renforcer la lutte contre l’actuelle épidémie qui sévit depuis plus d'une année dans le pays.

 

Les recommandations ont été adressées respectivement au gouvernement, à la coordination de la riposte et aux partenaires.  A l'exécutif national, il lui a été recommandé de rendre disponibles les moyens financiers et logistiques suffisants en vue d’appuyer la riposte contre Ebola, en tenant compte des initiatives  des confessions religieuses ; de renforcer les actions de sécurisation des zones touchées par l’épidémie afin de faciliter le travail des équipes de riposte et de mettre en œuvre un plan de résilience des communautés aux épidémies en général, en particulier à celle de la maladie à viruse Ebola.

Quant à la  coordination de la riposte, les participants lui ont recommandé d’œuvrer pour le transfert des compétences en utilisant les ressources locales, tenant compte des aspects culturels pour l'efficacité dans son appropriation;  de reconnaître les efforts fournis par les confessions religieuses et de les impliquer dans le processus décisionnel de la riposte.

Les partenaires techniques et financiers de la République démocratique du Congo, pour leur part, ont été appelés à tenir compte des confessions religieuses dans la répartition  des allocations financières destinées à la réponse aux épidémies en général, et à celle de la maladie à virus Ebola en particulier, pour consolider les efforts déjà consentis par elles dans la lutte.

Reconnaissant leur rôle dans la sensibilisation des communautés contre cette maladie, les confessions religieuses se sont engagées, au terme de cette table ronde, à accompagner le gouvernement congolais dans sa riposte; sensibiliser les prêtres, pasteurs, imams et officiers à éviter des rites religieux qui comportent des risques de transmission de la maladie ; identifier les responsables religieux qui ont une mauvaise conception de cette épidémie pour les emmener à prendre conscience et à s’approprier la lutte.

Outre la déclaration portant le message « Ensemble éradiquons Ebola » signée par les représentants de douze confessions religieuses qui ont participé aux assises, un plan d'actions devant orienter leur engagement et indiquant les responsables et le timing pour son exécution optimale a été élaboré.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

La photo de famille des participants

Notification: 

Non