Technologie : le programme Tech Noël 2018 mobilise trois cents jeunes

Jeudi 3 Janvier 2019 - 21:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La formation des jeunes congolais aux métiers du numérique a été organisée, du 28 au 31 décembre, à Brazzaville par l’association Jeunesse positive, en présence des représentants du ministère des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique.

Pour sa cinquième édition, Tech Noël a connu la participation de trois cents jeunes brazzavillois, filles et garçons. La formation gratuite est assurée  par des jeunes congolais, experts informaticiens. Pendant trois jours, quelques thématiques spécifiques adaptées au domaine du digital ont été développées, parmi lesquelles le numérique : nouveaux métiers, nouvelles opportunités ; l’importance du réseautage et le Programme Yali.

Dans la phase pratique, les participants se sont orientés dans les huit ateliers ouverts pour la circonstance, à savoir le bureautique, le Web design, le développement web, le développement des applications Androïd, la technologie embarquée, le marketing digital, l’administration réseau et système ainsi que le montage vidéo.

Ces jeunes dont l’âge varie entre 16 et 25 ans ont reçu une formation requise leur permettant de s’intégrer pleinement dans l’ère du numérique. A l’issue de la formation appliquée, les plus doués pourront, à l’image des premiers formés lors des éditions précédentes, créer eux-mêmes des start-up digitales à partir des applications Android, en vue de garantir leur insertion sociale.

Pour l’association Jeunesse positive qui tient à organiser la sixième édition courant cette année, son initiative vise à promouvoir un monde nouveau en plein essor au bénéfice de la jeunesse congolaise. « Sept cents jeunes s’étaient inscrits à cette formation, par manque des capacités d’accueil, nous n’avons sélectionné que trois cents candidats.  L’objectif de cette formation est de former les jeunes dans le digital et les initier dans divers métiers du numérique afin qu’ils soient capables de manier les outils technologiques », a expliqué le président de l’association Jeunesse positive, Thégi Fortuné Mampassi Osseté.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Les apprenants en pleine formation / Adiac

Notification: 

Non