Théâtre : Alphonsine Moundelé s’en est allée

Samedi 2 Mai 2020 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Alphonsine Moundelé, l’une des quatre comédiennes-interprètes de la pièce « Le jour où Siméon sortira » proposée au public parisien du 8 au 23 novembre de l’année dernière, est décédée, le mercredi 29 avril, au CHU de Brazzaville des suites d’une crise cardiaque à en croire la famille.

Alphonsine MoundeléLa comédienne faisait partie de la délégation conduite par Emma Mireille Opa-Elion, directrice générale des Arts et des Lettres au ministère de la Culture et des Arts du Congo. En quinze représentations, la Compagnie Plateaux Kimpa Théâtre avait émerveillé le public qui, à l’époque, avait préféré les planches avec la pièce de théâtre « Le jour où Siméon sortira » de Kani Kabwé Ogney, mise en scène par Jean Felhyt Kimbirima, alors que les intempéries et les grèves de transport sévissaient dans la région parisienne.

Faisant abstraction de tous ces aléas, sur scène, Alphonsine Moundelé et ses trois comparses étaient toujours à l’heure, prêtes à évoquer pour le public à chaque fois venu au rendez-vous, le souvenir, le parcours et les propos de Siméon qui, sur les traces de son père, a déjà été arrêté plusieurs fois et condamné à la peine capitale. Toutes les quatre étaient sur le point d’exprimer la force des femmes africaines face aux violences politiques et leurs conséquences sur les familles, la communauté et le pays.

Cette figure majeure du théâtre congolais qui nous quitte, dans des circonstances non connues, affiche une carrière de plus de 40 ans. Elle a joué le rôle de la Reine dans « La marmite de Koka-Mbala » de Guy Menga. Entre autres, Alphonsine Moundelé s’est illustrée à Oyo le 12 mars 2019 en prestant dans le spectacle concocté par l’écrivain Anatole Collinet Makosso extrait de son œuvre « Dans le jardin d’Édith ». En début d’année, le 7 mars, elle a joué dans la pièce « Seule la lutte libère » de l’écrivaine Mireille Opa Elion. Une tournée en France de ladite pièce, dont elle devait faire partie, était prévue entre mars et juin sur invitation du président Emmanuel Macron. « Paix à ton âme mama Moundelé, tu vivras par tes œuvres ! », a confié l’auteure de la pièce qui pose de façon comique et pédagogique les problématiques de la promotion de la femme, l’égalité des droits entre les sexes.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Alphonsine Moundelé

Notification: 

Non