Tourisme en ligne : Prince Youlou et Orion Massamba Wambert lancent la solution numérique “Niochi”

Lundi 6 Avril 2020 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Spécialistes des codes informatiques, les deux jeunes congolais ont mis en ligne une plateforme touristique dénommée “Niochi” au profit des touristes nationaux, internationaux et des sites récréatifs (hôtels, restaurants et sites touristiques).

Prince Youlou, à qui revient la définition de la vision de cette plateforme, le développement des stratégies commerciales et l’établissement des relations de confiance avec des partenaires et parties prenantes clés, a expliqué le bien-fondé de la solution numérique “Niochi”.

“Niochi” signifie abeille en lari, l'une des langues locales. De la même manière que les abeilles tirent le nectar des fleurs pour fabriquer le miel, “Niochi” butine pour ses utilisateurs les informations détaillées sur les meilleurs coins et endroits pour les divertissements, l’hébergement, les soins personnels et les services de bien-être du Congo et d’Afrique.

“Niochi” est donc une solution numérique qui aide les gens à se sentir chez eux partout en Afrique. Et le Congo est le pays de départ de cette aventure africaine. L’objectif étant de trouver la solution adéquate au besoin de leur cible et aussi de valider leur modèle économique, a indiqué Prince Youlou, qui nourrit des grandes ambitions quant au développement de cette plateforme.

L’application “Niochi” se démarque des autres dans la mise à disposition des sites bon marché avec une qualité garantie. Ces applications fonctionnent assez bien en Europe et ailleurs mais, en ce qui concerne l’Afrique, elles sont confrontées à des défis d’adaptation à l’environnement et au mode de vie des populations.

Prince Youlou pense que les entreprises locales dépendent la plupart du temps des clients locaux et peinent à attirer de nouveaux clients et à les garder sur le long terme, surtout si cela implique l’utilisation de la technologie. Ce qui crée un large fossé de communication entre les touristes, les clients locaux et l’entreprise. Aucune information sur l’entreprise n’est disponible sur internet (prix, emplacement, menu services), ce qui la rend inexistante pour les utilisateurs. Cela constitue un frein pour le secteur touristique et pour les visiteurs.

Pourquoi le choix du domaine touristique ?

Prince Youlou a choisi le tourisme parce que c’est un secteur qui le passionne. Lors de ses voyages au Congo et ailleurs, il a constaté la difficulté de vivre “life style made Africa”. C’est-à-dire de vivre des expériences propres à la ville, au pays et au grand continent. C’est pourquoi la mise en application de “Niochi” est une solution qui va réduire le fossé de communication entre les établissements et les clients cibles en mettant en place des offres destinées aux établissements de taille confondue.

Les offres de cette structure consistent principalement à augmenter le chiffre d’affaires des établissements, rendre les établissements commerciaux accessibles au plus grand nombre, fidéliser leurs clients.

Quant au référencement des business dans “Niochi”, cela n’est pas automatique. Les établissements sont référencés dans “Niochi” de deux manières différentes : par l’équipe “Niochi” et par les utilisateurs à partir de l’application. « Nous ciblons toutes catégories d’établissements capables de satisfaire les besoins de leurs utilisateurs. Les établissements de haut standing y compris. “Niochi” se veut être la solution qui donne accès au “life style made in Africa”, afin que les voyageurs et visiteurs puissent vivre des expériences inédites en Afrique à l’ambiance africaine. En plus, les utilisateurs de “Niochi” donnent leurs avis sur le coin à l’aide des notes qu’ils attribuent sur la qualité d’accueil, la qualité du plat, le délai d’attente, la qualité du service, le confort et autres », a indiqué Prince Youlou. Avant d’ajouter: « Notre objectif est de relier les entreprises locales à leurs clients cibles. Nous serons en mesure de faciliter l’expérience des populations dans leurs villes, la planification lors des voyages en Afrique et vers l’Afrique, et aussi de permettre aux résidents locaux de faire leurs courses de la manière la plus fluide et pratique. »

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Prince Youlou cofondateur de “Niochi” (crédit photo/DR) Photo 2 : L’application “Niochi” (crédit photo/DR)

Notification: 

Non