Tourisme : l'activité en hausse de 7% en Afrique l'an dernier

Jeudi 24 Janvier 2019 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a, dans un rapport 2018, publié le 23 janvier, spécifié les données et les perspectives du secteur au niveau mondial.

Le document d’expertise indique qu’au plan mondial, comparativement à l’année 2017, le continent africain a enregistré en 2018 une hausse de 7%, représentant le taux des touristes, soit soixante-sept millions d’arrivées de touristes sur le continent. « C’est le continent qui a connu la plus grande progression au monde derrière le Moyen-Orient. Ainsi, pour les prochaines années, l’OMT s’attend à ce que cette dynamique se consolide en raison de perspectives favorables », a précisé dans le rapport, le secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili.   

En effet, selon l’OMT, ce taux est reparti en fonction des régions. Le Moyen-Orient et l'Afrique ont connu une progression supérieure à la moyenne mondiale qui est de 6% pour un total des arrivées de touristes internationaux estimé à un milliard en 2018. Ce qui représente le deuxième taux de croissance le plus fort depuis 2010.

Un secteur moteur de la croissance économique

Pour l’OMT, la croissance du tourisme observée ces dernières années confirme que le secteur touristique est aujourd'hui l'un des moteurs les plus puissants de la croissance économique et du développement. Pour ce faire, il incombe à tous de gérer cette croissance sur un mode durable et de la convertir en retombées concrètes pour tous les pays, en particulier la population locale. Plus précisément, en créant des emplois et des possibilités d'entrepreneuriat.

Par ailleurs, à en croire le baromètre du tourisme mondial de l'OMT, l'étude prospective à long terme, publiée en 2010, prévoyait que l'on ne pourrait atteindre le niveau d'un milliard d'arrivées de touristes internationaux qu'en 2020. Mais, la croissance s'est accélérée ces dernières années, notamment sous l'effet d'une plus forte expansion économique, de tarifs aériens plus abordables, des changements technologiques, des nouveaux modèles d'activité économique et des progrès en matière de facilitation de la délivrance des visas à travers le monde.

Une croissance de 3% à 4% pour l’an prochain

D'après les tendances actuelles constatées par l'organisation, les perspectives économiques et l'indice de confiance de l'OMT font ressortir des projections d'une croissance des arrivées internationales comprise entre 3 % et 4 % l'an prochain, soit à un niveau plus conforme aux tendances historiques de croissance. « De façon générale, la stabilité des prix du carburant rend les tarifs de transport aérien plus abordables et dans le même temps, la connectivité aérienne ne cesse de s'améliorer dans de nombreuses destinations, permettant ainsi de diversifier les marchés émetteurs », poursuit le responsable de l’OMT avant de signifier que les tendances font apparaître aussi des volumes importants de tourisme émetteur en provenance des marchés émergents, en particulier de l'Inde et de la Fédération de Russie, mais aussi de marchés émetteurs plus modestes d'Asie et de pays arabes.

Pour cette organisation, malgré des facteurs pouvant inciter les investisseurs et les voyageurs à adopter une attitude attentiste, l’année 2019 devrait confirmer certaines tendances que l'on voit apparaître chez les consommateurs en quête de voyages.

 « La numérisation, les nouveaux modèles d'activité économique, le coût plus abordable des voyages et les changements sociétaux devraient continuer à modeler notre secteur », a conclu Zurab Pololikashvili.   

Rock Ngassakys

Notification: 

Non