Tourisme : une tendance à l'assouplissement des restrictions à l’international

Jeudi 6 Août 2020 - 18:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Il s’agit d’au moins quarante pour cent de toutes les destinations dans le monde, à en croire les dernières statistiques de l'Organisation mondiale du tourisme.

Le tourisme international est en voie de connaître un redémarrage jugé pour l'heure « responsable » par l'instance mondiale chargé de ce secteur. En effet, pour l'heure, 40 % des destinations, représentant un total de quatre-vingt-sept lieux identifiés dans le monde, ont repris progressivement du service. Par rapport à ces destinations, il faut savoir que quatre-vingt-sept lieux identifiés ont annulé toutes les mesures restrictives, tandis que le reste ont opté davantage pour un assouplissement partiel. Sur la liste, il y a bien entendu les pays dont l'économie dépend pratiquement du tourisme international. Au niveau des chiffres, l’OMT parle de vingt États insulaires en développement et d’une quarantaine de pays européens.  

Depuis un certain temps, l’on note une réelle tendance à l'assouplissement des restrictions dans les différentes destinations. Il s’agit pour la plupart des mesures restrictives instaurées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la covid-19.  En juin 2020 par exemple, l’on observait déjà le début d’un retour à une situation normale. A cette époque, seulement 22 % des destinations avaient assoupli effectivement les restrictions sur les voyages. Un mois plus tôt, en mai 2020, il n’y avait eu que 3 % des destinations. Par conséquent, la multiplication de ces mesures en un laps de temps assez court vient confirmer une réelle tendance à la reprise du tourisme au niveau international.

Toutefois, conclut l’OMC, il s’agit d’une tendance « lente, mais continue, d’adaptation et de redémarrage responsable du tourisme international ». La majorité, soit 115 destinations, représentant 53 % du nombre total,  gardent encore leurs frontières hermétiquement fermées au tourisme. Un dernier chiffre pour se convaincre du fossé à combler urgemment : la pandémie de covid-19 a entraîné des pertes de l'ordre de 320 milliards de dollars américains (fin mai 2020) dans le secteur du tourisme international. 

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non