Transport/confinement : le syndicat des transporteurs réclame un assouplissement

Mardi 14 Avril 2020 - 14:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le secteur de transport urbain est aussi affecté par les mesures prises par le gouvernement pour contrer  la propagation du coronavirus au Congo. Le syndicat professionnel propose, par exemple, l’ouverture de la circulation pendant les jours de l'ouverture des marchés domaniaux. 

La Fédération syndicale des professionnels de transporteurs du Congo(Fsyptc) milite pour les intérêts socio-professionnels des transporteurs locaux, notamment des conducteurs des taxi et bus, des camions de marchandises, des véhicules poids lourds et des compagnies de voyage. Le secrétaire général de la Fsyptc pour la ville de Brazzaville et le département du Pool, Ngatsé Itoua-Mbola, déplore la situation sociale de ses compagnons en ce moment de confinement.  

Nombreux de ces conducteurs se sont convertis en porteurs dans les gares routières. C’est ce qui explique, selon le syndicaliste, la présence massive des gens dans les lieux publics. « Les transporteurs congolais vivent au jour le jour pour nourrir  des familles. C’est pour cette raison que nous sommes en train de préparer des propositions à soumettre au ministère de l’Intérieur  et de la décentralisatio dans le cadre de l'assouplissement des mesures», a confié Ngatsé Itoua Mbola, lors d’un entretien exclusif le 14 avril  avec "Les Dépêches de Brazzaville".

Les transporteurs sollicitent  que les bus et taxis soient autorisés à  travailler les lundi, mercredi et vendredi retenus pour l’ouverture des marchés domaniaux. Cet allégement des mesures devrait permettre non seulement aux conducteurs de se faire des recettes, mais également de faciliter l’acheminement des produits de première nécessité vers les marchés. Le syndicat estime que la circulation peut être planifiée selon les catégories des véhicules, par exemple, la journée de lundi pourrait être  réservée aux bus, le mercredi pour les taxis et le vendredi uniquement pour les Coaster et Picnic.

En ce qui concerne le paiement des taxes, impôts et assurances, la Fsyptc exhorte le gouvernement à prévoir des mesures d’accompagnement. Pour cela, les échéances de paiement de  l’assurance  devraient prendre en compte le temps que va durer  le confinement.

Concernant le paiement de la taxe de roulage et de l’autorisation de transport, qui sont des taxes annuelles, l’impact n’est pas si important. « Le paiement de la taxe de roulage au titre de l’année 2020 n’a pas encore débuté. Nous allons seulement solliciter dès la reprise effective des  transports que la Mairie laisse une marge aux transporteurs pour  pouvoir mobiliser les recettes », a conclu Ngatsé Itoua Mbola.    

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Des picnic et bus dans un stationnement/Adiac

Notification: 

Non