Universités de la majorité présidentielle : la gouvernance électorale au cœur des débats

Mardi 16 Avril 2019 - 20:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La majorité présidentielle organise, depuis quelques jours, des discussions sur les problèmes inhérents à la vie de la nation. Le 16 avril, la commission politique a ouvert, sous la direction de Pierre Ngolo, ses travaux au cours desquels elle abordera, entre autres, la problématique de la gestion des élections.

Quelques commissions sont installées, au sein desquelles les membres de la majorité présidentielle ont examiné en interne, volet par volet, les grandes questions d’intérêt national. Au niveau de la commission politique, les membres vont débattre sur le thème « Gouvernance politique », une occasion pour eux d’analyser et d’apprécier, de façon globale, la situation politique qui prévaut au niveau national.

Ainsi, avec grand intérêt, ils aborderont la question du dialogue politique qui pointe à l’horizon,  des assises politiques pour lesquelles les voix discordantes s'élèvent déjà au sein des états-majors politiques, notamment ceux de l’opposition qui avancent des préalables, dans le but de prétendre obtenir une organisation plus consensuelle.

Les partis politiques de la majorité présidentielle vont ensuite plancher sur la situation sécuritaire dans le département du Pool. La grâce à la signature, le 23 décembre 2017 à Kinkala, chef-lieu de ce département, d’un accord de cessez-le feu et cessation des hostilités entre le gouvernement et la partie rebelle, la paix s'est installée mais le processus semble piétiné un peu.

Aussi, la majorité présidentielle reviendra à nouveau sur la sempiternelle question des antivaleurs qui gangrènent le pays. Une autre problématique pour laquelle la famille politique du chef de l’Etat, elle-même souvent épinglée, doit statuer en toute responsabilité en vue de trouver des solutions idoines permettant de stopper tant soit peu ce phénomène.

S’expliquant sur l’organisation de ces assises, le porte-parole du Parti congolais du travail a souligné que ces universités étaient aussi une occasion pour cette famille politique d’analyser en profondeur la marche du pays.

« Il s’agit de la dernière plénière, dans le cadre de nos universités. Au cours de ces assises, nous allons examiner les questions essentiellement politiques, notamment celles liées à la gouvernance politique et électorale, au dialogue et à la préservation de la paix. Au terme de cette réunion, la majorité présidentielle rendra publiques les conclusions de ces assises qui nous ont permis de faire une analyse profonde et une critique rigoureuse de la gestion des affaires publiques », a indiqué Serge Michel Odzoki.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

1-Les président des partis membres de la majorité présidentielle, le 16 avril, lors du lancement des travaux/ Adiac 2-Les membres de la majorité présidentielle pendant les travaux / Adiac

Notification: 

Non