Vie associative : l’UDH-Yuki va soutenir les actions du Conseil consultatif de la jeunesse

Mardi 30 Juin 2020 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président national de la jeunesse de l'Union des démocrates humanistes-Yuki, Dedja Lucrece Nguedi, a exprimé le 30 juin à Brazzaville la disponibilité de son institution à accompagner le Conseil consultatif de la jeunesse (CCJ) dans la mise en oeuvre de ses missions.

« Avec ses trois cents membres, le CCJ ne peut pas exprimer véritablement les aspirations de toute la jeunesse congolaise. Il était important pour nous d’échanger avec les couches juvéniles afin que nous discutions des questions touchant la vie des jeunes. Ces réflexions nous permettront d’émettre des avis au chef de l’Etat et des suggestions au gouvernement sur les questions liées aux jeunes », a précisé le secrétaire exécutif du CCJ, Juste Bernardin Gavet.

En dépit des divergences éventuelles, la jeunesse de Yuki reste consciente que le Congo est un bien commun qu’il faille préserver afin de le rendre fort et indivisible. Les jeunes de Yuki ont ainsi donné au Conseil consultatif de la jeunesse leur point de vue sur des questions d’intérêt national.

« Au-delà des divergences que nous pourrons avoir, le Congo nous unit. Nous le voulons indivisible, fort et laïque. Pour son avancement, nous sommes obligés de taire nos différends, de nous dépasser afin qu’ensemble, nous nous accordions sur des faits concrets, qui favoriseront son meilleur fonctionnement. D’ici le week-end, nous transmettrons au CCJ un document officiel contenant nos préoccupations et suggestions », a indiqué pour sa part, Dedja Lucrece Nguedi.

Parlant du Conseil consultatif de la jeunesse, les jeunes Yukistes ont souligné qu’en tant qu’institution de la nation, ils l’accompagneront dans ses actions. Cependant, ils resteront critiques lorsqu’il n’accomplira pas sa mission comme souhaité.

Le Conseil consultatif de la jeunesse a pour missions de recueillir les doléances auprès des jeunes par rapport à leur centre d’intérêt ; échanger avec le gouvernement sur la politique à mettre en œuvre en faveur des jeunes selon les différents secteurs. Il permet aussi d’émettre des avis au président de la République.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Juste Bernardin Gavet échangeant avec les jeunes de l'UDH-Yuki/Photo Adiac

Notification: 

Non