Vie des partis : Évariste Boshab met fin à la confusion sur l’adresse du MLC

Mardi 28 Avril 2015 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le vice-Premier ministre et ministre en charge de l’Intérieur répond ainsi à une démarche menée par le parti de Jean-Pierre Bemba, sous la conduite de son secrétaire général, Eve Bazaïba.

Une correspondance datée du 25 avril du vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Évariste Boshab, adressée au président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), vient d’éclaircir les choses en ce qui concerne le Mouvement de libération du Congo (MLC). Cette communication vient, en effet, de mettre fin à la confusion qui a régné pendant quelques semaines, à propos de l’adresse exacte et légale de cette formation politique.

Évariste vient ainsi de remettre la pendule à l’heure, en corrigeant ce que d’aucuns ont considéré d’une erreur voulue. Il s’est agi d’une erreur qui s’est glissée dans les documents envoyés précédemment à la Céni, dans lesquels l’adresse du siège de ce parti politique a été marquée dans un autre lieu que le numéro 6 de l’avenue du Port, dans la commune de la Gombe.

Avec cette communication, on peut considérer que le débat suscité par cette erreur est clos et que le MLC va désormais rentrer dans ses droits, notamment sur tous les préjudices causés par cette erreur.

Dans cette correspondance, en effet, le vice-Premier ministre a demandé au président de la Céni de procéder à la rectification en ce qui concerne l’adresse du parti MLC. Selon ce membre du gouvernement Matata II, le siège de ce parti est bel et bien situé au n°6 de l’avenue du Port, dans la commune de la Gombe. « Qu’il en soit tenu compte dans les actes de commerce juridique entre la Céni et ce parti ci- dessus identifié », a souligné le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur pour qui, le président national du MLC, qui le lisait en copie, « prendra ainsi acte qu’une suite a été donnée à sa lettre référencée 001/PN/ MLC/2015 du 18 mars 2015 ».

Evariste Boshab a également réservé une copie de sa correspondance au secrétaire général chargé des Relations avec les partis politiques. Il est, par ailleurs, noté qu’une délégation du MLC mandatée par la secrétaire générale Eve Bazaïba a été récemment reçue par le vice-Premier ministre. L’objet de cette entrevue a été notamment cette erreur dont le MLC a sollicité une correction rapide.

Dans le cadre de la confusion créée par cette erreur, une délégation de l’autre partie du MLC a été « déboutée » par la Céni, auprès de qui elle a tenté d’obtenir les formulaires pour ses candidats aux élections locales, municipales et urbaines. Il lui aurait été demandé de présenter la procuration du président national de cette formation politique, le sénateur Jean-Pierre Bemba. Comme ce document a fait défaut, la Céni n’avait pas répondu favorablement à la requête de ce groupe qui est rentrée « bredouille ». C’est plutôt la partie possédant la procuration du président national du MLC qui a été reconnue et qui a reçu ces formulaires lui permettant de présenter les candidats du parti à ces élections annoncées dans les tout prochains jours au pays. Il est également fait remarquer que les couleurs et les insignes de cette formation politique flottent également sur le boulevard Triomphal, juste à côté du robot roulage monté à son intersection avec l’avenue des Huileries.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le siège interfédéral du MLC, sur l'avenue de l'Enseignement, à Kasa-Vubu