Vie des partis : la CIDES installe son bureau exécutif départemental du Niari

Lundi 29 Juin 2020 - 13:51

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Congrès d’initiatives démocratiques et social (Cides) a mis en place, le 28 juin à Dolisie, son bureau exécutif du département du Niari.

Composé de dix-huit membres, ce bureau dont le mandat est provisoire, en attendant la tenue prochaine de la convention, a pour mission de structurer ce parti dans les quatorze districts que compte le Niari.

« Notre confédération se voit comme la locomotive de la vie du parti pour sa visibilité sur le plan national, car toutes les actions y afférentes partiront du Niari, en vue d’atteindre tous les objectifs que s’est assignée notre formation politique », a indiqué le président départemental du bureau exécutif, Jean Claude Moussavou.

Selon lui, malgré les vicissitudes diverses, particulièrement celles liées à la pandémie du coronavirus ayant limité toutes les activités humaines de la société, le CIDES poursuit inlassablement et inexorablement la série de mise en place des structures locales.  

Le comité exécutif confédéral est l’organe dirigeant du parti au plan départemental, pendant les intersessions.

Né des cendres de (l’Union panafricaine pour la démocratie sociale), le Congrès d’initiatives démocratiques et sociales se veut rassembleur pour construire un Congo uni. Il a pour devise « Rassembler pour construire ».

Ayant pour doctrine la sociale démocratie, il ne se réclame ni de l’opposition, ni de la mouvance présidentielle moins encore du centre.

Pour ses dirigeants, la mise en place du conseil départemental du Niari s’inscrit dans les missions de mise en œuvre des recommandations des instances provisoires issues de l’assemblée générale constitutive tenue le 30 novembre 2019.

« Nonobstant l’âge de notre parti, notre Fédération s’engage à être au même diapason que les autres forces politiques afin de mobiliser massivement tous nos militants grâce à l’expérience et la volonté de ces dirigeants à tous les niveaux », a conclu Jean Claude Moussavou.

Max Ferhynel Poudi, correspondant dans le Niari

Légendes et crédits photo : 

Une vue des membres du CIDES à la mise en place du bureau exécutif départemental/ DR

Notification: 

Non