Vie des partis : l'APC veut faire du Congo un « pays franc »

Mardi 26 Mai 2015 - 15:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Action Permanente pour le Congo (APC), basée en France et présidée par Rodrigue Malanda-Samba, invite toute la diaspora congolaise de France, les amis et partenaires du Congo ainsi que la presse nationale et internationale, à assister à la présentation de son programme économique et de son bureau fédéral France-Europe, le samedi 6 juin, à 13 heures, au Novotel Montparnasse situé au 17 rue du Cotentin à Paris, dans le 15ème arrondissement.

APC - Visuel de la réunion publique du 6 juin à ParisAlors que le paysage politique congolais vit à l’heure des consultations nationales, l’APC multiplie, par communiqué de presse, des messages politiques en « l'honneur d'une grande nation qui se mesure à la manière de traiter ses habitants ». Ce parti affirme se donner les moyens pour « un vivre-ensemble en toute tranquillité ». Et d’expliquer que « les moyens commencent par de bonnes mesures où chacun (peuple et politique) trouvera son compte ». Sur ce, l'APC convie les Congolais et amis du Congo « à la présentation de sa mesure économique ».

Rappelons que l’APC est un jeune parti politique issu d’une expérience associative de plus de 10 ans. Depuis sa sortie officielle, les observateurs politiques attendaient la publication du projet de société présenté, à l’époque, par son président, comme un programme contenant des solutions sociales non encore expérimentées pour améliorer les conditions de vie des populations congolaises. Ce programme prévoyait de garantir aux Congolais un revenu stratégique d’insertion (RSI) et de faire du Congo un « pays franc », deux projets chers à l’APC, dont les contours encore flous devraient être éclaircis au fil du temps.

De l’avis du bureau politique de l’APC, le parti n’est ni de droite, ni de gauche, encore moins du centre. Il assure être un parti qui, en toute occasion, doit à chaque fois : « critiquer ce qui ne va pas, approuver ce qui va dans le bons sens et apporter des solutions nouvelles », souligne son président.

 

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : APC - Visuel de la réunion publique du 6 juin à Paris

Notification: 

Non