Vie des partis : le congrès du Palu remis aux calendes grecques

Lundi 17 Août 2020 - 19:03

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Malgré la désignation des animateurs au sommet, l’incertitude continue à gagner les esprits à la base du parti.

La session extraordinaire du bureau politique du Parti lumumbiste unifié (Palu) clôturée le samedi 15 août a fait priorité à la désignation des animateurs des organes centraux en lieu et place de l’organisation du congrès. Contrairement aux attentes des militants de cette formation politique, aucune date n’a été annoncée pour la tenue de ces assisses.

L’incertitude qui gagne les esprits à la base du parti est alimentée par le flou entretenu autour de la question du congrès qui, du reste, n’est pas inscrit à l’ordre du jour de la prochaine session du bureau politique. A cet effet, le procès-verbal de ladite session précise uniquement que « les attributions du secrétaire général a.i et des deux secrétaires généraux adjoints seront déterminées par le bureau politique à sa prochaine réunion de la semaine du 17 au 23 août ».  

Les pourparlers du bureau politique ont eu l’avantage de réunir autour de la table tous ses membres mais se sont transformés en un forum pour le partage du pouvoir. Ainsi, les différents postes pourvus l’ont été à l’avantage des seuls membres de l’organe central du Palu. « Tout le problème des membres du bureau politique était la représentation et non l’organisation », a constaté un militant. Pour l’heure, la dernière session du bureau politique du parti lumumbiste unifié a  maintenu Sylvain Ngabu au poste de secrétaire général a.i.  Elle a consacré la création de deux postes de Secrétaire général a.i. pourtant non statuaires et a également promis de s’atteler prochainement à la désignation du Secrétaire permanent et porte parole du parti.

Pour appuyer le secrétaire général a.i., le bureau politique a jeté son dévolu sur Lambert Matuku et Aurelie Batumike. Ils exerceront désormais les fonctions de secrétaire général adjoint a.i. et simultanément celle de porte parole du parti en entendant la désignation des animateurs attitrés. Aussi les permanents restent-ils en place au regard des attributions dévolues par le patriarche Antoine Gizenga. La question de l’organisation du congrès inscrite comme priorité du Palu depuis février 2019 fait face aux obstacles d’ordre subjectif, notamment le positionnement des leaders internes. Pourtant, la commission ad hoc mise en place par l’ancien secrétaire général a.i., Lugi Gizenga a déjà présenté son rapport final à qui de droit.  

Jeannot Kayuba

Légendes et crédits photo : 

Le bureau politique du Palu en session

Notification: 

Non