Vie des partis : le PCT aborde le dernier virage vers son congrès ordinaire

Samedi 7 Septembre 2019 - 17:18

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La direction de la formation politique a fait le point, le 6 septembre, de la cotisation spéciale lancée pour préparer les assises prévues d'ici à la fin de l'année, à la faveur d'une assemblée générale de sa fédération de Brazzaville.

 

 

Inscrite comme premier point de l’ordre du jour de la rencontre, la tenue du 5e congrès ordinaire du Parti congolais du travail (PCT) qui glisse depuis 2015 se précise de plus en plus. S’adressant aux cadres et militants du parti, le secrétaire général, Pierre Ngolo, a confirmé que ces assises se tiendront effectivement courant cette année, expliquant qu'elles étaient suspendues par manque de ressources financières.

Pour y remédier, a précisé le secrétaire général du PCT, la direction politique du parti avait lancé, le 5 février dernier, la cotisation spéciale auprès de tous les dirigeants, cadres, membres et sympathisants, afin de réunir les fonds nécessaires permettant sa tenue. En dépit du refus de certains cadres de cotiser, la collecte spéciale, a-t-il dit, a été bouclée le 7 septembre afin que la date du congrès soit arrêtée.

Le processus étant à sa fin, l’on présage que le ce congrès ordinaire du PCT n’est plus pour longtemps. Sa tenue permettra assurément de résoudre les dissensions qui déchirent la formation politique du chef de l’Etat.   

« Ce congrès sera celui de l’unité et de la redynamisation du parti. Nous devons le préparer dans la cohésion, telle est notre responsabilité aujourd’hui. Il se tiendra sans déchirement, sans rancœur. Toutes les questions seront abordées sans tabou. Nous n’allons pas nous tuer car nous sommes responsables », a renchéri Pierre Ngolo.

A l’occasion, les membres du PCT ont donné leur point de vue sur l’accord avec le Fonds monétaire international, la découverte du gisement du pétrole du delta de la Cuvette ainsi que sur le message à la nation du chef de l’Etat délivré lors du cinquante-neuvième anniversaire de l'indépendance. Le PCT a répondu vigoureusement à ceux qui ont dénoncé les avancées enregistrées par le gouvernement, estimant qu’ils le font par mauvaise foi en vue de détourner l’attention des Congolais.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

1-Pierre Ngolo (au milieu devant le micro) s'adressant aux cadres du PCT/Photo Le Patriote 2-Une vue des membres lors de la réunion / Photo Le Patriote

Notification: 

Non