Vie des partis : Vital Kamerhe n'a pas désavoué Baudouin Mayo

Mercredi 11 Décembre 2019 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Union pour la nation congolaise (UNC) rassure sur les bonnes relations entre son président et son secrétaire général.

Des sources proches de l’UNC et de son président indiquent que les relations sont au beau fixe entre ce dernier et le secrétaire général de cette formation politique et vice-Premier ministre, ministre du budget.

Un communiqué attribué à ce parti souligne que le prétendu désaveu de Baudouin Mayo par Vital Kamerhe ne serait qu’une stratégie de sa déstabilisation. L’un des directeurs adjoints de la presse présidentielle et cadre de l’UNC, Giscard Kusema, relève des éléments démontrant que le document qui circule sur le net, dans lequel Vital Kamerhe annonce le désaveu du secrétaire général de son parti, était un faux. « Pas besoin de contacter les instances du parti pour se rendre compte qu’il s’agit d’un produit sorti de laboratoire anti-Vital Kamerhe, comme ils savent en produire tous les jours dans le but machiavélique de nuire », a-t-il indiqué, précisant que l’UNC disposerait des canaux officiels pour vulgariser ses décisions.

A l’en croire, l’entête « Bureau politique national » qui trône sur ce document n’a jamais existé dans l’administration de l’UNC, et qu’en date du 10 décembre, le bureau politique national de ce parti n’a jamais été en réunion, comme signifié dans le fameux communiqué attribué au président de cette formation politique.

Giscard Kusema a également fait remarquer que toutes les réunions du bureau politique national de l’UNC ont toujours été médiatisées et un communiqué lu par le porte-parole du parti sanctionne la réunion. Ce cadre de l’UNC a également assuré qu’il n’y a jamais eu de conflit entre le président national de l’UNC et son secrétaire général, Baudouin Mayo, contraint de prendre congé du parti pour des raisons d’incompatibilité avec ses fonctions officielles. « Ceci étant, le document qui circule est un faux ! Cet autre produit de laboratoire procède simplement d’une stratégie de déstabilisation de ce parti politique dont les rangs sont très resserrés et la discipline, le maître- mot », a-t-il conclu.

S’exprimant, le 11 décembre, sur ses relations avec Vital Kamerhe, le vice-Premier ministre, ministre du Budget, a affirmé que tout allait très bien. A l’en croire, c’est le président de son parti et directeur de cabinet du chef de l’Etat lui-même qui l’avait informé de la circulation d’un « papier sale » sur lui. « ça ne nous concerne pas. Le président de mon parti et moi, nous sommes bien et nos relations sont au beau fixe. Je ne sais pas dans quel dessein ils font tout ça. Rien ne change », a-t-il conclu.

Dans ce communiqué publié sur le net et attribué à sa direction, l’UNC retirerait sa confiance à son secrétaire général et vice-Premier ministre pour « manquement grave aux principes et directives du parti ». Tirant les conséquences de cette situation, cette formation politique aurait promis de notifier ses partenaires de la coalition Cap pour le changement-Front commun pour le Congo de cette décision et de procéder à la proposition de trois noms à soumettre au Premier ministre pour le remplacer au gouvernement, dans le quota revenant à ce parti, selon les accords de coalition.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Vital Kamerhe remettant les insignes du parti à Baudouin Mayo/DR

Notification: 

Non