Vient de paraître : « Africa 21e siècle, photographie contemporaine africaine »

Vendredi 23 Octobre 2020 - 13:11

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ouvrage dresse le panorama fascinant d'un pan particulièrement dynamique de la photographie moderne du continent au cours des deux dernières décennies. Plus de trois cents reproductions d’œuvres de cinquante-et-un artistes constituent l’ossature de ce beau monument.

Paru le 10 octobre et coédité par Thames & Hudson et Textuel, sous la direction de l’écrivain, journaliste, diffuseur et commissaire britannique Ekow Eshun, « Africa 21e siècle-Photographie contemporaine africaine » rassemble pour la première fois les travaux d'une génération de photographes venus des quatre coins d’Afrique. C'est un territoire géographique, mais aussi un état d'esprit que reflètent leurs œuvres souhaitant engager le monde à considérer une nouvelle manière de comprendre l’Afrique, ce continent procréé et renouvelé par les artistes, penseurs et acteurs culturels. On y découvre, d’ailleurs, des scènes extrêmement dynamiques en prise avec les enjeux sociétaux, culturels, politiques et écologiques actuels, loin d'une vision occidentalo-centrée.

Etalé sur 272 pages, « Africa 21e siècle » comprend quatre grands chapitres : « Villes hybrides », « Zones de liberté », « Mythe et mémoire » et « Paysages intérieurs ». Le premier réunit des photographes qui observent la métropole africaine comme le lieu d’une fulgurante transformation physique et sociale. Le second, quant à lui, présente des travaux feuilletant les questions de genre, de sexualité et d’identité culturelle. Le troisième chapitre se focalise sur une photographie qui fait se heurter réel, fiction et fabrication d’images intensément créatives. Enfin, « Paysages intérieurs », le tout dernier chapitre est consacré à des visions individuelles de l’Afrique et de l’africanité.

Ce livre rend un hommage solennel à quelques photographes, notamment ceux qui ont marqué mais pas que, les débuts de cet art en Afrique, tout en présentant un large éventail de photographes contemporains du continent tels les Maliens Seydou Keïta et Malick Sidibé avec leurs portraits rétro en noir et blanc, le Camerouno-Nigérian Samuel Fosso et ses autoportraits, les Sud-Africains Santu Mofokeng avec son monde bizarre et enchanteur, rempli de fumée, de brume et de traits de lumière et Nobukho Nqaba avec ses fameux sacs de filet en plastique made in China aux multiples appellations en fonction des lieux, tel « sac nguiri », « sac Barbès », « Ghana must go » ; qu'elle réinvente à souhait en tant que décor, vêtements ou couverture . Le choix des œuvres permet de comprendre que les photographes ayant contribué à la publication de cet ouvrage s’expriment davantage comme artistes que reporters, afin de partager librement leur vision du monde.

Comme le précise Ekow Eshun, « Africa 21e siècle » n’est pas un livre sur l’Afrique mais un recueil sur la façon dont les photographes voient et imaginent l’Afrique à partir de leurs propres perspectives, uniques et individuelles. La plupart des images du livre ont été réalisées au cours des deux dernières décennies. Cela montre, non seulement la façon dont les œuvres des photographes africains d’aujourd’hui sont en éloignement de l’héritage de l’imagerie coloniale qui a trop souvent déterminé la perception de l’Afrique en Occident ; mais également combien la photographie africaine contemporaine est en pleine effervescence.

« Tous ces photographes, peut-être pouvons-nous dire, sont révélateurs d’un moment. Un moment long à advenir et aujourd’hui concrétisé par l’exaltant talent artistique dont ce livre se fait le reflet. Un moment où une génération de photographes africains revendique la liberté créative de regarder en soi-même pour pouvoir décrire ce que cela représente et ce que cela signifie de vivre en Afrique aujourd’hui », a noté Ekow Eshun dans un entretien accordé au journal Le Monde.

Merveille Jessica Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- La couverture du livre « Africa 21e siècle » /DR ; 2- L’œuvre photographique « Sans titre », de Nobukho Nqaba datant de 2012/DR

Notification: 

Non