Ville-province de Kinshasa : Gentiny Ngobila inspecte les travaux de construction de certaines artères

Samedi 19 Septembre 2020 - 17:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le numéro 1 de la capitale congolaise a voulu s’imprégner de l’évolution des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine dans certaines communes de Kinshasa dont Matete, Lemba, Ngaba et Limete.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a effectué, le 18 septembre 2020, une descente sur certaines artères de la ville en vue d’inspecter les travaux de construction de ces avenues. Le numéro un de Kinshasa a notamment visité les communes de Matete, de  Lemba, de Ngaba et de Limete. 

A Lemba, Limete et Ngaba, le gouverneur Ngobila a échangé avec le directeur général de la société Safrimex, qui exécute des travaux d’aménagement de certaines artères de ces municipalités lancés depuis juillet 2020. Cet entretien a tourné autour de l’évolution de ces travaux.

Dans la commune de Matete, le maire de la ville-province de Kinshasa a inspecté les travaux sur l’avenue de la paix, dans le quartier Malemba, exécutés par l'Office des voiries et drainage (OVD). Ces travaux, note-t-on, sont au niveau de remblayage des bitumes.

Ces travaux de réhabilitation de la voirie urbaine, rappelle-t-on, rentrent dans le cadre du programme du gouvernement provincial. Ils ont pour objectif de faciliter le déplacement des populations et booster le développement économique de la capitale congolaise.

Une visite de réconfort au centre de santé « Révolution »

Pendant cette ronde de la ville, le gouverneur de la ville de Kinshasa a posé un geste de générosité en faveur des responsables et patients du centre de santé et « Révolution », dans la commune de Kisenso, où des inciviques avaient violé deux infirmières et emporté plusieurs biens de valeur.

A la tête de la délégation des membres du gouvernement provincial, Gentiny Ngobila a apporté à cette formation médicale un don en vivres et des kits sanitaires. Dans ce lot, on pouvait compter trente lits, trente matelas, trente sacs de riz, cinq cartons de pilchards, deux cents masques, cinq bidons d’huile de 25 litres, deux cartons de désinfectant et plusieurs médicaments de première nécessité.

Avant de quitter cette municipalité, le gouverneur Ngobila a instruit la police et d’autres services de sécurité de traquer les malfaiteurs qui sont encore en cavale pour qu’ils subissent la rigueur de la loi.

Il est, en effet, rappelé que dans la nuit du 11 au 12 septembre, un groupe de bandits est entré par effraction dans ce centre de santé. Il y a violé deux infirmières et emporté des biens appartenant aux malades et au personnel de cette formation médicale.

Appréhendés, trois de huit présumés malfaiteurs ont été condamnés, le 15 septembre, à 20 ans de prison, par le Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Matete, pour vol qualifié, extorsion et viol. Deux des personnes arrêtées ont été disculpées pour absence d’indices de culpabilité et trois mineurs ont été renvoyés au Tribunal pour enfants.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: le gouverneur et le vice-gouverneur, avec les responsables de Safrimex. Photo 2: un échantillon des produits offerts au centre de santé Révolution.

Notification: 

Non