Virus : la décrue pas encore confirmée en Europe

Mardi 7 Avril 2020 - 11:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La décrue espérée de la pandémie ne s'est pas vraiment confirmée en Europe. A Wuhan, berceau de l'épidémie, les restrictions à la sortie de la ville doivent être levées mercredi.

L'Europe, le continent le plus frappé par la pandémie espérait une confirmation de la lueur d'espoir du week-end, lorsque le nombre de décès avait baissé dans les deux pays en première ligne, l'Italie et l'Espagne. Mais si la tendance s'est poursuivie en Espagne, le bilan est reparti à la hausse en Italie lundi, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures dans le pays le plus endeuillé au monde (plus de 16.500 morts). La France a aussi annoncé un nombre important de décès, 833 de plus, soit 8.911 depuis début mars.
En revanche, la Chine n'a recensé aucun nouveau décès quotidien pour la première fois depuis que sont publiées les statistiques de victimes du coronavirus. A Wuhan, berceau de l'épidémie, les restrictions à la sortie de la ville doivent être levées mercredi, deux mois et demi après la mise en quarantaine de la métropole de 11 millions d'habitants. Seules les personnes en bonne santé seront autorisées à quitter la ville du centre de la Chine, même si la capitale, Pékin, reste fermée aux voyageurs originaires du Hubei, la province de Wuhan.
Le voisin japonais, de son côté, devrait entrer dans l'état d'urgence mardi, dans sept régions de l'Archipel, dont Tokyo, une mesure assortie d'un plan d'aide à l'économie de 915 milliards d'euros.
Un débat mondial s'esquisse aussi déjà sur le "déconfinement", suscitant la crainte qu'il soit moins bien respecté chez les quatre milliards de personnes, soit plus de la moitié de l'humanité, aujourd'hui contraintes ou appelées par leurs autorités à rester chez elles.
L'Autriche a évoqué un assouplissement progressif de ses règles de confinement à partir du 14 avril. Le chancelier Sebastian Kurz a souhaité une remise en marche par étapes, tout en appelant la population à conserver la plus grande discipline. La République tchèque a également annoncé un allègement des mesures pour Pâques. Andrew Cuomo, gouverneur de l'Etat de New York, épicentre américain de l'épidémie, a prolongé jusqu'au 29 avril les mesures de confinement, jugeant que ce n'était pas encore le moment de se relâcher.
 

En quelques heures, la santé de Boris Johnson, malade du Covid-19, s'est brutalement dégradée. Le Premier ministre britannique a été placé en soins intensifs lundi soir et a reçu un soutien en oxygène. Le conservateur, âgé de 55 ans, est le seul chef d'Etat ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir contracté la maladie, qui a fait plus de 73.000 morts dans le monde. Il a été remplacé par le chef de la diplomatie Dominic Raab.

D'après AFP

Notification: 

Non