Vulgarisation agricole: les capacités des formateurs renforcées

Mercredi 19 Février 2020 - 16:55

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Organisé depuis le 27 janvier sous la houlette de la Caritas Congo ASBL en collaboration avec l’Agence coréenne de coopération internationale (Korea International Cooperation Agency/Koica) et Institut coréen pour la stratégie du développement (Korea institute for development strategy, KDS), le 3e cycle de formation des formateurs de vulgarisation agricole s’est clôturé, le mardi 18 février, par la remise des certificats à tous les quarante participants.

 

 

La fin de cette formation été marquée par plusieurs allocutions dont celle du secrétaire exécutif de la Caritas Congo ASBL, Mr Boniface Nakwagelewi ata Deagbo qui a apprécié à sa juste valeur la volonté du ministère de l’Agriculture, à travers le Centre national de vulgarisation agricole (CNVA) de la République démocratique du Congo (RDC), d’avoir atteint son objectif qui est celui de former et de renforcer les capacités des formateurs parmi lesquels on compte notamment des agents de vulgarisation agricoles, des enseignants, des chercheurs.

« A la lumière des thèmes qui ont été inscrits à chaque module et au regard des résultats, nous osons croire que les travaux de cet atelier ont permis de répondre aux attentes des participants », a-t-il déclaré tout en souhaitant que tous les efforts fournis par chaque partie prenante à la réussite de cette formation puissent contribuer et, surtout, permettre au pays de mieux répondre aux grands enjeux de l’heure sur les crises agricoles et alimentaires que connaît la RDC.

De son côté, le représentant du ministre de l’Agriculture, Ir. Evariste Bushabu Bopeming, secrétaire général dudit ministère, a remercié le représentant Pays de Koica, Caritas Congo ASBL, le chef du CNVA pour l’appui technique et financier. Il s’est dit satisfait des résultats obtenus lors de ces assises « car les objectifs assignés ont été atteints grâce au travail de qualité abattu par toutes les parties prenantes ». Quant au représentant des participants, il a remercié à son tour les organisateurs de cette session qui ont répondu à leurs préoccupations et ils ont trouvé satisfaction à travers cet atelier.

Au cours de cette formation, Caritas Congo ASBL a animé cinq modules en deux phases, dont deux modules des cours de tronc commun pour les quarante participants et trois restants en cours spécifiques. Ces modules ont été répartis en groupe de quinze pour les cultures vivrières, quinze pour l’horticulture et culture maraîchère et dix participants pour l’élevage.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Une vue de participants à la formation des formateurs

Notification: 

Non