Brazzaville (Brazzaville)


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 18:41

Réunies au sein du Comité d’appui à la solidarité nationale (Casn) contre le Covid-19, les confessions religieuses ont annoncé, le 6 mai, la tenue du 12 au 14 mai, des journées de prière pour implorer la grâce de Dieu sur le Congo en cette période du coronavirus.

Ce comité est composé des églises de réveil, des musulmans, des catholiques, des salutistes et autres congrégations. Il a pour objectif d’accompagner le gouvernement dans la lutte contre la propagation du coronavirus au Congo. Pour ce faire, le comité a déjà établi son programme d’activités, axé sur cinq actions prioritaires. Il s’agit, en premier, de mener des grandes actions de riposte à caractère spirituel, basées sur des remèdes essentiellement spirituels.

Parmi ces actions figurent l’organisation, les 12 et 13 mai, des journées de jeûne et prière en faveur de la nation. Celles-ci ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 16:47

La pandémie du coronavirus (Covi-19) a bouleversé les initiatives mises en place pour solutionner la crise qui prévaut depuis plusieurs années au sein de la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fecojuda).

Le 17 février dernier, le ministre des Sports et de l’Education physique, Hugues Ngouelondélé, avait, en effet, mis en place, un comité visant à normaliser la situation qui divise la Fédération et empêche les pratiquants de cet art martial d'exercer convenablement la discipline.

« En accord avec le président de la Fédération internationale de judo (FIJ), Maruis Vizer et le président de l’Union africaine de judo, Habib Sissoko, il est mis en place un comité de normalisation au sein de la Fecojuda », renseignait la décision ministérielle.

Ce comité qui a pour but de réunir les conditions pour faciliter l’assemblée générale ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 16:31

Prévue le 4 mai, la rencontre entre le ministre de la Culture et des Arts, Dieudonné Moyongo, et les artistes musiciens n’a plus eu lieu en raison d'un imbroglio entre le bureau exécutif national de l’Union des musiciens congolais (UMC) dirigé par Godefroy Magloire Bonguili dit Pape God, et l’ancien président de cette structure, Bernard Bouka.

Pour le président de l’UMC, cette rencontre n’a été initiée ni par le ministre de la Culture et des Arts, ni par le bureau exécutif national de l’UMC. C’était plutôt, a-t-il renchéri, une initiative de l’ancien président, Bernard Bouka, qui n’a pas daigné associer les membres du nouveau bureau exécutif avant de solliciter l’audience. 

Et pourtant, a-t-il poursuivi, le 23 avril, Bernard Bouka, avait sollicité de rencontrer les membres du nouveau bureau exécutif à qui il avait proposé une collaboration pour ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 14:45

Comme dans toute pandémie de par ses velléités contagieuses, la question du covid 19 pose  un véritable problème de santé publique, en ce qu'il concerne le sujet atteint, contaminé et le sujet non   atteint dans sa relation à l'autre ; entendu par-là :  relation soignant (s)- soigné (s) dans le cadre de soins en milieu approprié, hospitalier, et relations entre les individus ou relations interpersonnelles, du point de vue des rapports sociaux ; relations qu'il convient de redéfinir avec une nouvelle réorganisation des espaces de vie en fonction du contexte très délétère du moment et qui appelle une prise de conscience collective.Comme dans toute pandémie de par ses velléités contagieuses, la question du covid 19 pose  un véritable problème de santé publique, en ce qu'il concerne le sujet atteint, contaminé et le sujet non   atteint dans sa relation à ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 13:54

L’Irlande est devenu le 81e actionnaire du Groupe de la Banque africaine de développement, a annoncé le président de l'institution, Akinwumi Adesina.

La demande d'adhésion de l'Irlande au Groupe de la Banque africaine de développement a été approuvée lors des assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs du Groupe tenues en juin 2019 à Malabo, en Guinée équatoriale. « L’adhésion de l’Irlande à la Banque africaine de développement est une marque de grande confiance. Je suis ravi d'accueillir l'Irlande en tant que 81e membre de la Banque africaine de développement. L'adhésion de l'Irlande et le soutien de ses actionnaires renforceront encore la mission de la Banque africaine de développement, qui est d'accélérer le développement économique de l'Afrique », a déclaré le président Adesina.

En février 2020, lors d'une visite de sa délégation au siège ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 13:18

La propagation du coronavirus dans la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cémac) fait encore peser un nouveau risque de dévaluation de la monnaie commune, le franc CFA.  C’est du moins ce qu’il ressort des récentes réunions de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Avec la rapide progression du coronavirus ayant entraîné la baisse ou même l’arrêt des activités, les pays de la Cémac sont exposés à une grande récession qui pourrait aboutir à une dévaluation de la monnaie commune, le francs CFA. « Si les pays de la Cémac ne luttent pas efficacement contre la pandémie du Covid-19 pour en limiter les conséquences économiques et financières, la situation macroéconomique deviendrait insoutenable », a prévenu la BEAC qui affirme que cela engendrerait « un fort recul des réserves autour de de mois ... Lire la suite


Brazzaville (Brazzaville)
Mercredi 6 Mai 2020 - 13:11

Le groupe d’assurances Sunu a débloqué, le 5 mai, une aide de 360 millions FCFA pour amortir les effets délétères du Covid-19 en Afrique. Cet appui servira à soutenir les ministères de la Santé de quinze pays où l’entreprise est présente.

Selon le groupe panafricain, vu l’ampleur de la pandémie, le manque de moyens et de matériels de sécurité, le personnel soignant des hôpitaux est de plus en plus exposé à la contamination. Les populations deviennent elles-aussi vulnérables. De même, à travers ses vingt-quatre sociétés implantées sur le continent africain, le groupe Sunu a rapidement mis en place des mesures de sécurité et d’hygiène pour protéger ses collaborateurs, ses clients et ses partenaires avec tout d’abord une communication sur les précautions d’hygiène pour éviter les contaminations.

Au Gabon, les deux filiales du groupe panafricain, ... Lire la suite

Pages