Accès à l'eau potable : la Chine va construire huit forages manuels dans les quartiers précaires de Brazzaville

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le maire de la ville, Christian Roger Okemba, a inauguré, le 30 septembre au quartier Massengo, dans le neuvième arrondissement Djiri, un premier forage manuel construit par l’ambassade de Chine, afin de desservir la population riveraine.  

Les huit autres forages manuels sont à construire avant la fin de l’année, dans le cadre de la coopération multilatérale entre la mairie de Brazzaville et l’ambassade de Chine au Congo. Le projet est financé sur fonds de cette ambassade, en collaboration avec une société chinoise. L’initiative a été saluée par les bénéficiaires et les autorités locales.

« L’implantation de ce forage est la bienvenue car il répond aux multiples préoccupations de la population. Ici, l’accès à l’eau potable est un calvaire pour nos administrés. A la population, je demanderais, par ce geste, de se montrer solidaire et reconnaissante pour la conservation de cet ouvrage », a indiqué Guy Roger Embongo, secrétaire général de la mairie de Djiri.   

« Les 55 ans des relations sino-congolaises sont riches en actions de coopération et en projets. Les réalisations, grandes ou petites, sont visibles partout. La Chine met toujours le peuple au centre de la coopération car sans le développement du peuple, tout autre développement est nul de sens. Nous allons, tout en respectant nos principes, continuer de travailler avec le peuple congolais afin que la coopération entre nos deux pays soit de plus en plus renforcée », a déclaré Ma Fulin, ambassadeur de Chine au Congo.     

Le quartier Massengo est situé au nord de Brazzaville, dans l'arrondissement 9 Djiri. Traversé par la route nationale n°2, il est entouré de montagnes et la population qui y vit est souvent confrontée aux problèmes d’eau potable.

« L’eau issue de ces forages est potable car elle est tirée d’une profondeur de plus de soixante mètres. Les forages sont manuels et durables mais je demande aux communautés de bien les gérer. Nous voulons que l’eau buvable ne soit plus une denrée rare. La construction de ces forages manuels est progressive. Après Massengo, au quartier Madibou sera également érigé un autre pour qu’avant la fin de l’année, on en totalise huit », a commenté Christian Roger Okemba.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

1-Le maire et l'ambassadeur essayant l'ouvrage/Adiac 2- Christian Roger Okemba coupant le ruban symbolisant l'inauguration officielle du forage /Adiac

Notification: 

Non