Afrique: l'Allemagne, premier fournisseur européen

Vendredi 8 Février 2019 - 12:20

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'Allemagne porte un intérêt économique croissant au continent noir, selon un article du Monde Afrique, notant que ''Les clichés ont la vie dure''.

« La France regarde vers le Sud, l’Allemagne vers l’Est. Cette image à propos des priorités stratégiques et des champs d’action diplomatique des deux Etats est bien ancrée dans les esprits », décrit Claire Demesmay, chercheuse à la DGAP, un cercle de réflexion berlinois spécialisé dans les relations internationales. « Cela étant, l’image d’une Allemagne indifférente à l’Afrique mérite d’être corrigée. Si ce n’est toujours pas la priorité de la diplomatie allemande, du moins le gouvernement développe-t-il un intérêt croissant pour la région », ajoute-t-elle.

Le premier tournant date des années 2000, sous la présidence d'Horst Köhler, et le second de la crise des réfugiés, en 2015. Alors que l’Allemagne accueille, en une année, neuf cent mille migrants, originaires du Moyen-Orient, la chancelière Angela Merkel déclare que « le développement de l’Afrique est le grand enjeu de notre époque».

En janvier 2017, le ministre du Développement, Gerd Müller, appelle à « un plan Marshall pour l’Afrique ». Deux mois après, l’Allemagne, qui occupe la présidence tournante du G20, lance l’initiative « Compact with Africa », pour inciter les entreprises à accroître leurs investissements en Afrique. La même année, l' Allemagne va dépasser la France comme premier fournisseur européen en Afrique. En 2018, ses investissements ont dépassé les dix milliards d’euros, une hausse de 10 % en un an. Géographiquement, ils se sont diversifiés, même si des voix se sont élevées outre-Rhin pour souligner que les pays profitant le plus de ces programmes sont ceux déjà en expansion et non ceux qui en auraient le plus besoin.

Noël N'dong

Notification: 

Non