Chronique : la fonte des glaciers menace la planète

Jeudi 1 Août 2019 - 20:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Vu d’Afrique, cela parait lointain, voire une préoccupation qui n’est pas notre. Pourtant, la fonte des glaciers est une affaire planétaire qui, si on n’y fait pas garde, menacera gravement la survie de notre planète dans quelques décennies.

Partout sur la planète, les glaciers se dévêtent progressivement de leurs majestueux manteaux blancs, entrainant ainsi l’élévation du niveau de la mer. La fonte des glaciers est l’une des conséquences du réchauffement climatique. Les experts des questions climatiques considèrent les glaciers comme des réservoirs, car durant les périodes de chaleur estivale, ils fondent et grossissent pendant l’hiver. Cela veut dire qu’aux périodes de chaleur où les gens ont le plus besoin d’eau, ils l’obtiennent du glacier. Mais à cause du réchauffement climatique, les glaciers ont perdu plus de 9000 milliards de tonnes de glace entre 1991 et 2016, entraînant une élévation de 2,7 cm du niveau de la mer, selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Zurich.

Les glaciers ayant le plus contribué à cette augmentation du niveau de la mer sont ceux de l’Alaska en premier, puis ceux de Patagonie et des régions arctiques ensuite. D’après les chercheurs, certains glaciers pourraient même fondre complètement avant la fin du siècle tandis que d’autres continueront à contribuer à la montée du niveau marin après 2100. Alors que l’heure doit être à la recherche de solutions pour limiter la fonte des glaces et protéger la planète, un nouveau phénomène qui se développe depuis quelques années, menace de plus belle les glaciers. Il s’agit du tourisme organisé autour de la fonte des glaces. En effet, des touristes du monde entier, pleinement conscients du réchauffement climatique, sont de plus en plus nombreux à s’envoler pour l’Alaska afin d’admirer les paysages polaires. Selon des chiffres publiés, l’Alaska attend rien que pour cette saison estivale, plus de deux millions de touristes, avec en tête de liste les chinois.

L’augmentation du tourisme est néfaste pour les glaciers, notamment à cause de l’augmentation des trajets en avion à destination de l’Alaska. Un géologue renommé, Shad O’Neil, affirme ainsi que cela a joué, et joue un rôle majeur sur la fonte des glaces, qui ne se régénèrent plus comme avant. Mais l’augmentation du nombre de personnes vers ces destinations crée aussi de nouveaux défis. La fonte des glaces rend plus difficile l’accès aux glaciers qui se contractent et crée des problèmes de sécurité qui leur sont propres. Plusieurs touristes ont été blessés et deux sont morts par l’effondrement de la glace au cours des dernières années.

De nombreuses études sur les calottes glaciaires se sont essentiellement concentrées sur la vitesse de leur fonte sous l’effet du réchauffement mais moins sur la façon dont ces eaux de fonte pourraient affecter le climat lui-même. Or les changements à grande échelle observés lors de ces études sont propices à un climat plus chaotique, avec des événements météo extrêmes plus nombreux et des canicules plus fréquentes et intenses. Il faut savoir que les calottes de l’Antarctique et du Groenland qui peuvent atteindre jusqu’à 3 km d’épaisseur contiennent plus des deux-tiers de l’eau douce de la planète, suffisamment pour provoquer une hausse des océans respectivement de 58 et 7 mètres, si elles fondaient complètement.  Il est bien temps de prendre conscience et d’agir pour la planète.

Boris Kharl Ebaka

Notification: 

Non