Circulation routière : les policiers, des professionnels comme les autres

Samedi 25 Janvier 2014 - 8:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le souci de rendre performant les éléments de l’unité de la circulation routière, un code de bonne conduite a été vulgarisé, rappelant les valeurs qu’incarnent cette fonction

Au cours des rencontres hebdomadaires entre policiers et usagers de la route, de nombreux chauffeurs de taxi, premières victimes des policiers de la circulation à cause de leur activité lucrative, ont dénoncé les abus de ces derniers. Il s’agit principalement de contraventions douteuses mais aussi du rackett des hommes en uniforme : des sous pour annuler une quelconque infraction de la circulation.

Dans le document, il est question dans la partie A de la conduite du policier modèle face à l’usager de la route, piéton, motocyclistes ou conducteur de voiture. Les conseils suggérés vont de la tenue soignée du policier au comportement face à un tiers. Dans ce cas précis, on recommande « une intervention judicieuse, exempte de tracasseries ou de vexation en toute discrétion et en revêtant de la prudence devant des sujets violents ». En outre, le policier est invité au bon ton, au langage simple sans vulgarité, courtois sans discussion prolongée avec l’usager en faute. Plus loin, un paragraphe traite de l’attitude calme et ferme de l’agent de circulation.

Le document d’à peine cinq pages se poursuit avec les missions proprement dites du policier sur la voie publique : faire circuler, prévenir des accidents par des gestes nets, fermes et précis et exécuter des œuvres utiles en faisant montre de politesse.

Au regard du souci de cette unité de la police trop souvent mis en cause pour des abus, les prochaines rencontres avec les usagers de la route promettent d’être directes et plus constructives.

Luce-Jennyfer Mianzoukouta