Commémoration: Cécile Kyenge salue la mémoire de Mandela : « une étoile polaire »

Lundi 8 Décembre 2014 - 15:31

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ex-ministre affirme que Mandela a été la force inspiratrice de son action politique au service de l'Italie, son pays.

L’ancienne ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge Kashetu, a rendu un hommage appuyé à la mémoire de l’ancien dirigeant sud-africain et militant anti-apartheid Nelson Mandela. Au jour du premier anniversaire de sa mort, le 5 décembre dernier, l’Italo-congolaise a indiqué considérer comme une grâce d’avoir rencontré quelques jours plus tôt, la veuve de Mandela, Graça Machel. «Pour moi, c’était comme si la lumière de Mandela se reflétait sur elle. D’apprendre au cours de cette rencontre que j’avais leur appui durant tout le temps où je suis restée ministre m’a renforcé davantage », a dit Mme Kyenge qui est aujourd’hui députée européenne. Première femme africaine membre d’un gouvernement en Italie, Cécile Kyenge s’est battue pour l’intégration des immigrés régulièrement installés en Italie, la lutte contre le racisme et les stéréotypes. Cela lui a valu la levée de boucliers des extrémistes de droite et des populistes.

Pour Cécile Kyenge, son action et son engagement politiques ont trouvé en Mandela une source inépuisable d’action. « C’était pour moi comme une étoile polaire, un phare. Chaque fois que je me suis occupée des sans-logis ; que je me suis battue pour la dignité de toute personne, j’ai pensé à lui. Et c’est à lui que j’ai pensé le jour où l’alors Premier ministre italien Enrico Letta me communiqua qu’il m’avait choisie pour le poste du ministère (nouveau) de l’intégration ».

Lucien Mpama