Disparition : décès à Brazzaville du ministre Pierre Ernest Abandzounou

Mercredi 4 Juillet 2018 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ancien ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technique, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Congo au Tchad, a tiré sa révérence le 3 juillet, des suites d’un accident vasculo-cérébral.

L’illustre disparu a occupé des postes politiques et administratifs au Congo. En 2002, il a été nommé secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de la recherche scientifique.

Il a longtemps été vice-président de l’Union des forces démocratiques, parti de David Charles Ganao, avant de créer en 2005 son association politique dénommée le Comité d’action pour le progrès (CAP) qui, en 2011, à l’occasion du onzième congrès extraordinaire du Parti congolais du travail, va se dissoudre au profit de cette formation politique.

Le CAP s’était fixé plusieurs objectifs, entre autres, contribuer au développement socio-culturel, défendre des identités culturelles nationales, promouvoir le développement rural et la lutte contre la pauvreté, protéger l’environnement, intérioriser la culture démocratique ainsi que renforcer l’unité nationale, le civisme, le patriotisme et défendre les droits humains, les libertés individuelles et collectives.

Depuis 2013 jusqu’à sa mort, il a été ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Congo au Tchad, après son départ du gouvernement.  

 

Roger Ngombé

Légendes et crédits photo : 

Pierre Ernest Abandzounou

Notification: 

Non