Économie verte : l’argile d’Epéna revalorisée par l’association Lac Télé

Jeudi 28 Novembre 2019 - 18:32

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La présidente de l’association Lac Télé pour la promotion et le développement de l’économie verte (ALTPDEV), Jeannette Mouapoko, a expliqué l’opportunité d’exploiter le produit au bénéfice des communautés locales.

L’argile du district d’Epéna, dans le département de la Likouala, est exploitée par l’ALTPDEV pour favoriser un développement équilibré et respectueux des ressources naturelles, focalisé sur la préservation des écosystèmes ainsi que sur l'adaptation progressive au changement climatique.

Cette ressource naturelle aide à la fabrication des produits manufacturés connus tels les ustensiles, carreaux, pots de fleurs, etc., mais également des matériaux pour les gros œuvres comme les briques, les tuiles..., selon Jeannette Mouapoko. « Cette argile est noire mais quand on la met au feu, elle devient blanche. En plus, sa récolte est facile car la rivière Likouala aux herbes est une source productive. D’ailleurs, nous en avons discuté avec le ministre de la Recherche scientifique auprès de qui nous avons déposé un projet de revalorisation de cette ressource », a-t-elle ajouté.

 L’extraction se fait à la pelle mécanique et le produit est ensuite acheminé vers un atelier de concassage, dans certains cas (lors de mélanges), vers des zones d’homogénéisation.

Par exemple, à la maison d’artisanat de Brazzaville, cette espèce d’argile a été expérimentée pour une première fois avec succès. Au niveau de la localité d’Epéna, la fabrication des ustensiles en porcelaine a favorisé l’emploi des dizaines de jeunes au sein de l’ALTPDEV. « Boire de l’eau fraîche conservée par un canari fabriqué en argile aide à lutter contre la chaleur élevée et ressentie par le corps. Cette pratique date de nos grands-parents », indique Jeannette Mouapoko.

Pour amplifier l’exploitation de l’argile d’Epéna, l’association compte également organiser des ateliers de sensibilisation et des formations des communautés. Elle envisage, en outre, de rechercher des financements, en développant des partenariats avec les organisations non gouvernementales locales et internationales ainsi qu’avec les bailleurs de fonds.

L’association a un caractère socioéconomique et écologique. La promotion des matériaux écologiques et naturels (argile, feuilles de bananier et bambous) ainsi que l’éco-construction, l’artisanat et la création d’emplois, en impliquant les communautés locales,  font partie intégrante de ses actions. Reconnue à l’international pour ses initiatives de promotion de l’économie verte,  l’ALTPDEV a participé à Libreville, au Gabon, à la treizième réunion du partenariat des forêts du bassin du Congo, tenue du 2 au 4 décembre 2013, ainsi qu’à l’atelier régional sur les praticiens de croissance verte en Afrique, organisé en mars dernier à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Une carrière d'argile/Adiac

Notification: 

Non