Enseignement supérieur: la deuxième édition de l'orientation universitaire met le cap sur le numérique

Mardi 11 Septembre 2018 - 13:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En prélude à la campagne sur l’orientation des bourses, le ministère de tutelle a organisé, le 8 septembre à Brazzaville, une conférence de presse pour évoquer les avantages qui s’offrent aux étudiants.

La deuxième phase d’information et d’orientation a lieu du 11 au 13 septembre, sur le thème : « Le numérique au service de l’enseignement supérieur ». Expliquant le choix de ce thème, Gaena Edouard, coordonnateur du projet TIC-supérieur et l'un des animateurs de la conférence de presse, a indiqué: « Avec le numérique, on peut intégrer dans les enseignements les vidéos, les images et autres. L’autonomisation et s’auto-former deviendront bénéfiques pour les étudiants. Très ultérieurement, un portail sur l’orientation sera mis en place ». 

En effet, pour l’ancrage des études universitaires, le numérique va favoriser l’accessibilité à l’enseignement supérieur, en aidant les étudiants à accéder aux programmes et aux enseignements qui se développent sur place.

Lors de la conférence de presse, les trois animateurs ont relevé les avantages d’une bonne formation au Congo, dans la sous-région et dans le monde. Ils ont encouragé les étudiants à s’autoévaluer et à choisir les filières de métiers en fonction du programme de développement du pays.

« Les invités s’informeront de toutes les possibilités de formation qui s’offrent à nous. Les écoles privées ont déjà recruté des conseillers d’orientation à la demande du ministère. Ils vont bénéficier d’un séminaire méthodologique avant de commencer leur travail », a indiqué Sylvain Ngoma, directeur de l’orientation et des ressources humaines.

Durant cette deuxième édition d’information et d’orientation, plusieurs panels seront au service des étudiants, tels métiers du pétrole, banque, coopération bilatérale, agriculture, métiers de la foresterie, élevage et également sur les offres de formation en Turquie, Maroc, Tunisie, Algérie, Russie. 

Le ministère de l'Enseignement supérieur compte également ouvrir plusieurs bureaux d’information et d’orientation dans les écoles publiques et privées.

« Excepté le numérique, il y a plus de panels qui informeront les étudiants des métiers de l’avenir. Plusieurs professionnels des métiers feront part de leurs expériences pour motiver les étudiants », a expliqué Rachel Ndolou, conseillère à l’information et à l’orientation au ministère de l’Enseignement supérieur.

Signalons que durant la première édition de la campagne 2016-2017, le ministère avait enregistré plus de deux mille étudiants par jour, soit plus de six mille pendant les journées d’information et d’orientation des étudiants. 

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les trois délégués du ministère de l'Enseignement supérieur lors de la conférence de presse (Adiac)

Notification: 

Non