Enseignement supérieur : trois institutions signent une convention pour revaloriser les échanges scientifiques

Mardi 4 Septembre 2018 - 20:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le Centre inter-Etats d'enseignement supérieur en santé publique d'Afrique centrale (Ciespac) et l'Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (Oceac) ainsi que l’Université Marien-Ngouabi se sont engagés, le 4 septembre à Brazzaville, à faciliter et intensifier entre eux des échanges scientifiques, techniques et en ressources humaines.

Selon les termes de l'accord, la convention permettra de valoriser les diplômes délivrés dans le cadre du master en santé publique du Ciespac et d’établir les échanges d’enseignants-chercheurs, du personnel technique et administratif en fonction des besoins spécifiques.

Pour conforter l’œuvre des institutions académiques, le document  prévoit également l’organisation conjointe des modules de formations spécifiques et la promotion de la standardisation des programmes ainsi que la recherche pluridisciplinaire.

« L’université s’engage à accompagner le Ciespac dans le processus d’arrimage au Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (Cames), lequel fait office d’instance supranationale d’homologation et d’accréditation des diplômes », a déclaré le Pr Jean Rosaire Ibara, recteur de l’Université Marien-Ngouabi.

« Notre université se réjouit de coopérer avec une institution sous-régionale afin de permettre l’intégration des étudiants sur le marché de l’emploi et d'améliorer leur compétitivité dans l’enseignement supérieur », a-t-il ajouté.

Les responsables de trois institutions académiques sont également déterminés à développer des échanges dans la surveillance épidémiologique des maladies et la riposte. Ils vont de même amplifier un réseau d’échange des différents travaux de recherche.

 La signature de cette convention s'est déroulée à quelques semaines des soutenances des étudiants de la première promotion en master en santé publique au Ciespac.

« Nous osons croire que la vie de cette convention ne restera pas au stade de signature mais que ses objectifs seront mis en œuvre de façon effective et in fine arrimer le Ciespac au Cames », a indiqué le Dr Manuel-Nso Obiang Ada, secrétaire exécutif de l’Oceac.

Bien avant la signature de la convention, le Ciespac, à travers son directeur, dispensait déjà des enseignements à l'Université Marien-Ngouabi et partcicipait, en qualité de jury, aux soutenances des mémoires et thèses à la Faculté des sciences de la santé .

Pour sa part, le Pr Pierre Marie Tebeu, directeur du Ciespac, a réitéré les missions fondamentales de l’institution sous-régionale qu'il dirige. Cette insititution, a-t-il indiqué, se charge, entre autres, d’éditer un bulletin d’information bimestriel, de veiller au contenu et à la stratégie de la formation au bénéfice des étudiants et, enfin, d'œuvrer pour des actions communautaires par l'ouverture d'une infirmerie ainsi que d'un laboratoire au grand public.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

1- La signature de la convention / Adiac 2- La photo de famille des différents délégations au terme de la signature du document / Adiac

Notification: 

Non