Environnement : Pour l'année 2019, l'humanité a déjà épuisé les ressources de la terre

Mardi 30 Juillet 2019 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La planète vit à crédit depuis le lundi 29 juillet. Les ressources naturelles que la terre produit annuellement ont été épuisées, en seulement sept mois.

Au fil des années, le jour du dépassement ne cesse d’arriver plus tôt. L’année passée, il s’agissait du 1er août, il y a 20 ans, c’était le 23 septembre. En seulement sept mois, nous, humains, avons utilisé la totalité des ressources que la terre peut produire en un an. Ce " jour du dépassement" est calculé, depuis les années 1970, par l'ONG Global Footprint Network.

Comment repousser la date du " jour de dépassement" ?

 "Nous n'avons qu'une seule planète terre. On ne peut pas utiliser 1,75 planète chaque année sans s'attendre à des conséquences destructices", prévient Mathis Wackernagel, le fondateur de l'ONG.

Pour ramener le jour du dépassement au 31 décembre, il existe plusieurs solutions à la portée de tous. - Le " principal levier d'actions concerne nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent 60 % de notre empreinte écologique mondiale", fait valoir le Fonds mondial pour la nature (WWF). "En diminuant les émissions de CO2 de 50 %, nous pourrions gagnerquatre-vingt-treize jours dans l'année, soit faire reculer le "jour du dépassement" au mois d'octobre", estime le WWF. - La part de l'Homme dans le réchauffement climatique: " En divisant par deux la consommation de protéines animales, nous pourrions repousser la date du "jour de dépassement" de quinze jours par an", toujours selon l'ONG. - La viande est nocide pour la planète : " En divisant le gaspillage alimentaire par deux, on gagnerait 10 jours ", poursuit WWF. -

Le gaspillage alimentaire pèse lourd sur le changement climatique, symbole de la surconsommation humaine

Le dépassement intervient lorsque les humains outrepassent les capacités de régénération de l’écosystème naturel. L’ONG américaine, Global Footprint Network le calcule depuis 2003, pour démontrer que la consommation humaine ne cesse de croître, alors que les richesses de la planète s’amoindrissent. La date du dépassement de cette année prouve qu’il faudrait 1,75 terre pour subvenir aux besoins de la population humaine. Si la planète entière vivait de la même manière que les Américains, cinq planètes nous seraient nécessaires pour vivre de façon durable.

Comment faire reculer le "jour du dépassement" ?

- 50% de réduction des émissions de CO2 = recul de quatre-vingt-treize jours / an, -50% de consommation de protéines animales = recul de quinze jours / an, -50% de gaspillage alimentaire = recul de dix jours / an.

Noël Ndong

Notification: 

Non