Fête de l’indépendance : le Congo 60 ans déjà !

Samedi 15 Août 2020 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La cérémonie commémorant les 60 ans de l’accession du Congo à sa souveraineté s’est déroulée, le 15 août, à l'esplanade du Palais des congrès, en présence du président de la République et des corps constitués. En raison de la crise sanitaire, une prise d'armes sobre a remplacé le traditionnel défilé civil et militaire qui a toujours couronné ce moment.

Outre la prise d’armes symbolisant la célébration des 60 ans de l’indépendance, cette cérémonie solennelle a été marquée par une évocation présentée par le Premier ministre. En effet, selon le chef du gouvernement, le Congo reste un pays qui croit en une Afrique renaissante, intégrée et prospère. Car, il croit à une coopération pacifique et fraternelle avec tous les peuples du monde épris de paix, de justice et de liberté.  « Si notre histoire nous sert de leçon, nous n’en sommes pas pour autant prisonniers et encore moins fatalistes. Soixante ans après l’indépendance, cet âge de la maturité nous commande de gagner de nouvelles conquêtes dans un monde en mouvement, voire en ébullition de toutes sortes qui n’a pas fini de nous étonner et de nous révéler des nouveaux défis », a-t-il déclaré. 

Clément Mouamba a expliqué que l’indépendance politique, chèrement acquise, reste bien une condition nécessaire, mais pas suffisante, d’autant plus le Congo a compris qu’il doit éviter le piège infernal du sous-développement. Ainsi, le programme du gouvernement : « La marche vers le développement-Allons plus loin ensemble », demeure, a-t-il dit, une réponse conséquente et hardie pour affronter, les défis des temps présents, avec grande détermination, dignité et responsabilité à toute épreuve.

« Puisse donc cette commémoration jubilaire devenir le creuset où les hommes et les femmes de ce beau pays, qui est le nôtre, où les bonnes volontés et les bonnes âmes, viendront puiser les forces spirituelles indispensables à leur reconstruction intérieure et à l’édification de notre société », a souhaité Clément Mouamba.

Il a, par ailleurs, souligné la nécessité pour les Congolais de redoubler collectivement d’efforts afin de gagner les prochaines batailles. Il s’agit, entre autres, des efforts pour préserver l’unité nationale, la paix et la sécurité du pays. Les Congolais devraient également fournir plus d’efforts dans l’imagination et l’organisation dans tous les domaines comptant pour bâtir un pays prospère. Pour ce 21e siècle, le Congo est invité aussi à redoubler d’efforts visant à la fois l’éducation permanente et l’accès du plus grand nombre aux nouvelles technologies ; la transformation qualitative des rapports sociaux ainsi que l’amélioration des conditions de vie des populations.

Ces efforts devront aussi concerner la modernisation continue des villes et des campagnes, grâce à la décentralisation, devenue l’un de nos leitmotivs ; la lutte contre les antivaleurs ; la diffusion de la culture et la vulgarisation des loisirs sains. « En 60 ans d’indépendance, la légion des hommes et des femmes, inspirés par l’amour du pays, décidés et fiers de le bâtir, pierre après pierre, s’est considérablement agrandie, quoi que l’on dise. Souhaitons ardemment que le Congo, notre pays, devienne pleinement ce qu’il ne devrait jamais cesser d’être dans le cœur de chacun de nous, à savoir une vraie patrie », a poursuivi le Premier ministre.

Il a également insisté sur certaines valeurs cardinales qui doivent fonder le Congo de demain. Il s’agit notamment de l’amour du travail, l’égalité des chances, la solidarité, l’entraide et le partage. « Puisse, le souvenir des 60 ans de notre indépendance nationale, constituer le ferment ardent de notre résistance face à toute forme de domination, d’où qu’elle vienne et surtout le point de départ des conquêtes encore plus nombreuses et plus éclatantes pour un Congo où il fait bon vivre », a-t-il précisé.

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non