Forum sur l'amélioration des soins de santé en Afrique : chefs d'Etat et experts attendus en Ethiopie

Mardi 22 Janvier 2019 - 13:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La fondation Aliko-Dangote et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique organisent, le 12 février, la première rencontre intitulée « Africa business » portant sur l’amélioration des soins de santé au niveau du continent.

La réunion s’inscrit dans l’idée d’encourager les dirigeants d’entreprises et les gouvernants africains à agir pour le développement du secteur et leur montrer la nécessité d’investir dans le domaine de la santé, afin de contribuer à son amélioration. Elle connaîtra la participation active des dirigeants africains, notamment les chefs d’État, les ministres de la santé, les responsables des entreprises ainsi que les représentants de l’Union africaine (UA) et ceux des Nations unies.  Au cours de cet événement qui sera organisé en marge du 32e sommet de l’UA, les participants inciteront les Etats à opter pour des partenariats dans les secteurs privés et publics, en vue de contribuer à améliorer des soins de santé en Afrique.

Par ailleurs, ce forum sera aussi une occasion de donner aux principaux décideurs africains l’opportunité d’explorer les possibilités d’exploiter la croissance économique du continent pour investir dans le secteur de la santé, par le biais des partenariats commerciaux. « On parle de plus en plus, en Afrique, de la corrélation entre la santé des employés et la croissance économique. Ainsi, les entreprises sont aujourd’hui incitées à étudier comment optimiser la valeur de la santé pour les actionnaires afin d’obtenir un rendement à la fois financier, humain, social et environnemental », soulignent les organisateurs, en reconnaissant que les entrepreneurs africains ont pris conscience qu’un personnel en bonne santé contribuait à la pérennité de l’entreprise et qu’investir dans la santé constitue un impératif social et économique.

Les études ont indiqué que d’ici à 2030, les opportunités dans le secteur de la santé et du bien-être atteindraient un million huit cents milliards de dollars à prix courant. « Nous commençons à découvrir les opportunités que peuvent apporter, d’un point de vue commercial, les investissements dans la santé et l’amélioration de la santé », ont-ils ajouté. En effet, l’organisation de ce forum Africa business a été instituée par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique et la fondation Aliko-Dangote. L’objectif est d’inciter les entreprises, renforcer les partenariats et de faciliter les investissements pour arriver à transformer les soins de santé dans le continent. Selon le président du groupe Dangote, Aliko Dangote, le continent africain progresse. Ainsi, les entreprises doivent s’impliquer dans le domaine de la santé et prendre des mesures nécessaires et audacieuses. « Nous devons travailler ensemble, à savoir le secteur privé, les gouvernements et la population pour promouvoir l’innovation et stimuler des investissements stratégiques qui profitent à tous », a-t-il indiqué.

Pour la secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations unies, cette institution participera à l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique liée au financement des soins de santé au moyen des partenariats public-privé et du secteur privé. La Zone de libre-échange continentale africaine facilitera les investissements régionaux dans le secteur sanitaire sans oublier le secteur pharmaceutique.

Rock Ngassakys

Notification: 

Non