Lutte contre les armes chimiques : la Suisse forme des officiers africains au Congo

Samedi 14 Juin 2014 - 11:49

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Trois officiers de l’armée suisse ont, pendant deux semaines, participé à la formation des officiers des Forces armées du Gabon,  du Cameroun, du Burundi, de la République démocratique du Congo et du Congo. Au coeur de cette formation : l’assistance et la protection contre les armes chimiques

 La cérémonie de clôture a été patronnée par René Nganongo, le directeur de cabinet du ministre à la présidence de la République, chargée de la Défense nationale.  Pendant deux semaines, les 29 participants ont reçu des enseignements sur l’équipement pour la protection de la population civile et le matériel de protection NBC 74. Ils ont également bénéficié du matériel de protection, de détection, de désintoxication et de décontamination.

« Nous sommes certains que nous avons pu atteindre, grâce aux participants hautement qualifiés et sélectionnés, un niveau d’instruction bien au-dessus de la moyenne », a déclaré l’un des formateurs suisse, le colonel Helfi.

René Nganongo s’est réjoui de la qualité des enseignements dispensés. « Face aux urgences nationales et internationales, nous voulions une formation qui soit à la hauteur des attentes de nos États et qui mette nos cadres en capacité de relever les défis de la sécurité chimique dans nos pays. Le pari a été donc tenu », a-t-il reconnu. Les participants ont tous reçu des attestations.

Tiras Andang

Légendes et crédits photo : 

Photo: l'instructeurs remettant une attestation à un participant