Pointe-Noire : le commandement de la zone militaire multiplie les activités agricoles

Jeudi 12 Septembre 2019 - 18:21

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les soldats ont pu cultiver des étendues de terre et lancer l’élevage des poules et des moutons. En visite sur les sites de production, le commandant de zone de défense n°1, le général Jean Olessongo Ondaye, a salué les efforts de ses hommes en faveur de la sécurité alimentaire.     

L’initiative de produire dans les casernes s’inscrit dans le cadre d’un séminaire tenu en février dernier sur « L’appropriation des techniques agricoles dans un corps de troupe », afin de permettre aux hommes en tenues de renouer avec les activités agricoles.

C’est le cas du groupement des trois martyrs du colonel Gilbert Ndakebonga, qui est avancé dans sa production de banane, de papaye, y compris dans la production des étangs, de la pisciculture à Lombo, dans le district de Hinda. Les hommes de cette unité pratiquent également du maraîchage, de l’élevage des moutons et des pondeuses, avec une production de près de mille œufs par jour.

Un autre cas est celui de deux artilleries placées sous les ordres des colonels Daniel Osseté et Stanislas Kiba, leurs unités se sont spécialisées dans la culture de l’ananas. Quant au groupement du 31-juillet, toujours dans la zone de défense n°1, l’activité dominante est la culture de la patate douce prisée par les Ponténégrins.

Le commandement de cette zone de défense espère produire en quantité pour mieux nourrir toute la troupe et ravitailler le marché local en fruits et légumes. « Nous espérons que les marchés de Pointe-Noire seront inondés des produits de toute qualité, des fruits et légumes des éléments des Forces armées congolaises. Les soldats n’ont pas comme seul objectif la défense du territoire national, mais aussi la participation au développement socio-économique », a signifié Roland Gaston Manguembi.

Signalons que c’est en 1974, lors d’un colloque de l’armée, que l’activité économique avait été décidée comme l’une des missions intégrantes du haut commandement. Elle consistait à pourvoir les garnisons et collectivités militaires en denrées de première nécessité et à moindre coût, dans le but de permettre l’augmentation qualitative et quantitative de la production et aider le pays à la préparation de l’économie de défense.

Fiacre Kombo et Gloria Lossele (Stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

- Une plantation de banane - Un troupeau de moutons dans une base

Notification: 

Non