Rwanda : vers la reconstruction des femmes violées pendant le génocide

Lundi 22 Avril 2019 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Plus de trois cent mille femmes auraient été victimes de viols pendant le drame. Vingt-cinq ans après, ces dernières tentent toujours à se reconstruire.

Les ayants droit suivent un programme d'aide psychologique. Pour pardonner et accepter leur douleur, elles ont besoin de parler et d'extérioriser leur souffrance. On estime à trois cent mille, le nombre de femmes violées pendant le génocide et à plusieurs milliers, les enfants nés de ces actes.

À 20 ans, Vestine a été abusée par un milicien hutu. Sa fille a aujourd'hui 25 ans et malgré les années, les deux femmes ont du mal à s’asseoir l'une à côté de l'autre.

"Le plus dur pour moi, c'est que cet homme m'a non seulement violée, mais il a aussi tué mes enfants et m'a blessée à la jambe", raconte Vestine. ''Je sais que tu ne m'aimes pas et moi je ne t'aime pas non plus'', dit la fille à sa mère.

Le Rwanda est un pays unique en Afrique et dans le monde pour le rôle que jouent les femmes en son sein. La moitié des diplômés de l'université sont des femmes; depuis 2003, l'égalité entre hommes et femmes est inscrite dans la Constitution et s'applique au quotidien. Avec 65% des filles scolarisées, le Rwanda a le taux d'alphabétisation le plus élevé d'Afrique. Il est le seul pays au monde avec une majorité de femmes à l'assemblée. Sur les quatre-vingts sièges que compte son parlement, cinquante et un sont occupés par des femmes.

Noël Ndong

Notification: 

Non