Vie associative: "Telema mwana ya mapinga" met fin à sa campagne sur la gratuité scolaire pour les enfants des militaires

Mercredi 11 Septembre 2019 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’association a clôturé, le 9 septembre, au camp policier Lufungula, dans la commune de Lingwala, à Kinshasa, son opération intitulée « Mwana ya mapinga kelasi ya ofele ».

 La coordinatrice de la structure, Christella Kiakuba, et son équipe ont distribué des kits scolaires aux élèves orphelins de policiers vivant au camp Lufungula. L'association a saisi l'occasion pour sensibiliser et motiver les parents d'élèves de ce camp des policiers à envoyer leurs enfants à l’école et à faire le suivi de leur cursus.

L'association Telema mwana ya mapinga (TMM) avait lancé sa campagne « Mwana ya mapinga kelasi ya ofele », le 15 août dernier.  Plusieurs activités ont été menées, notamment la sensibilisation porte-à-porte pour motiver les familles des militaires et policiers d’envoyer leurs enfants à l’école dans six différents camps de la ville de Kinshasa  ; l’inscription des enfants orphelins de policiers et militaires dans des écoles logées dans les camps de la capitale, la remise des kits scolaires à plus de cent cinquante orphelins.

Des gestionnaires des écoles ont été aussi sensibilisés à la compétence des enseignants des écoles des camps militaires et au dépôt d’un mémorandum avec l’importante recommandation de l’élargissement du champ sur la gratuité de l’enseignement durant toute la période de l’obligation scolaire universelle reconnue (18 ans) pour les enfants des policiers et militaires. TMM a également  évoqué la réhabilitation des écoles des camps à travers le pays.

La campagne-plaidoyer « Mwana ya mapinga kelasi ya ofele » s'est fondée sur l’article 43 alinéa 5 de la Constitution qui stipule  que « l’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics ». L'association a formulé des recommandations au gouvernement, au parlement et d’autres institutions compétentes dans le sens du respect de cette gratuité scolaire consacrée dans la loi fondamentale.

Créée en 2013 par un groupe des jeunes, enfants des militaires épris de justice sociale, TMM est une structure apolitique dont l’objectif majeur est de plaider pour l’amélioration des conditions sociales des policiers et militaires, conscientiser les enfants militaires à étudier et éradiquer les antivaleurs dans les milieux des camps, promouvoir la culture de la solidarité et d’aide mutuelle entre les membres.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Les membres de l'association et les enfants des militaires à la clôture de la campagne

Notification: 

Non