Art-Culture-Média


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:29

La mort est un thème récurrent dans le recueil constitué de soixante-dix-neuf poèmes. La couleur sombre de la couverture révèle, dès le premier regard, les sentiments moroses du poète.

"Les larmes du cœur" est une compilation d’hommage aux proches qui ont traversé la mort. La proximité dans ce contexte concerne les liens familiaux, conjugaux, amicaux, mais au-delà, la patrie, le continent et les convictions convergentes. Monorèmes et anaphores marquent l’oralité ou le flux de paroles d’une âme solitaire face aux tragédies de la vie.

Le poète se souvient du 1er novembre, ce jour de toussaint transformé, certainement par ignorance, en un jour où la majorité des familles congolaises se souvient des défunts. Comme quoi, les saints sont, dans l’imaginaire africain, similaires aux ancêtres, c’est-à-dire des hommes et des femmes qui ont mené une vie ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 25 Octobre 2019 - 13:37

Par son recueil de quarante-six poèmes sur cent dix pages, l’écrivain congolais transmet avec un ton solennel un message interpellateur et fort attrayant.

Avec des poèmes centrés, aux vers densément rimés et empreints d’humour, Pierre Ntsémou, véritable ébéniste phrastique, suit un style atypique qui avoisine le snoprac (style qui n’obéit pas aux règles académiques classiques) de l’écrivain Benoît Moundélé-Ngollo. Leur beauté poétique est indéniable, un trésor inouï entre les mains des slameurs.

Le poète traite des thèmes courants comme l’importance du livre, l’inutilité de la guerre, la luxure, le contraste des générations, l’amour maternel, l’altérité, etc. Sa plume révèle une profonde sagesse à l’image des apophtegmes de Hampaté Bâ, Salomon ou Confucius.

Il magnifie, par ailleurs, dans un poème de quatorze pages, le génie ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:29

Ayant participé au festival d’improvisation théâtrale en milieu scolaire (Fitheas) en tant que comédienne professionnelle et membre du jury en mars dernier, l’artiste congolaise Lyna de Pepito, présidente de l’association culturelle Minawa Arts, prépare les jeunes à la compétition de théâtre d’improvisation prévue en mars 2020.

Pendant la conférence de presse qui s’était tenue à Kinshasa à l’occasion du lancement du Fitheas, Lyna de Pepito avait suggéré d’initier l’événement à Brazzaville, en même temps qu’il se déroulerait à Kinshasa pour les éditions à venir.

Mûrissant l’idée, Régis Hubert et Sunda Masampu, dit S Konde, tous deux responsables du Fitheas, décident pour un premier temps d’intéresser l’école française Saint Exupéry et quelques autres établissements scolaires de Brazzaville afin de participer au concours ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:25

Placer un artiste musicien congolais sur la scène internationale est un travail qui demande assez de stratégies car être célèbre dans son pays d’origine n’est plus un atout majeur pour l’artiste qui vise conquérir le monde. C'est ainsi que l’adaptation aux évolutions devient le maître mot du métier.

Conquérir la scène internationale relève d’un grand défi pour de nombreux artistes. Le public a des besoins que l’on doit prendre en ligne de compte car l’offre doit combler ses attentes.  C'est suite à ce constat que Josué Bakoua dit Josh Djido, manager d’artistes, producteur et diffuseur de spectacle partage son expertise à quelques artistes congolais comme Fanie Fayar, les danseurs contemporains Delavallée Bidiéfono de Baning’Art et Arnaud Mahoukou. Au niveau international, il est avec Freddy Massamba, artiste congolais basé en Belgique.

Licencié ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:21

« N’est pas artiste qui le veut », dit un dicton populaire. Pour le devenir, il faut avoir au départ la profession  dans le sang. Mais contrairement à sa famille, Ange Cléoface Konongo dit Cléo Konongo a trouvé son salut dans le métier de créateur lumière. 

La profession de créateur lumière n’est pas bien connue au Congo par rapport au régisseur lumière. Ele nécessite une forte connaissance des consoles lumières et des projecteurs dans une pièce du spectacle retenue par le metteur en scène ou le scénographe. Ce métier technico-artistique a finalement séduit Cléoface Konongo. Petit fils d’une famille de sculpteurs bien connue à Brazzaville, il est de la troisième génération de la généalogie de Benoît Konongo, qui a apporté la sculpture moderne au Congo.

Contrairement aux autres membres de sa famille, Cléoface a jeté son dévolu sur la régie ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:30

Surprise dans les rues de Kinshasa en pleine performance artistique pour promouvoir la littérature, Soraya Odia, bloggeuse et passionnée de la lecture, nous éclaire sur ce projet. Entretien.

Les Dépêches du Bassin du Congo (L.D.B.C.) : Il y a quelques jours, vous avez été surprise vendant des livres dans les rues de Kinshasa. De quoi s'agit-il exactement ?

Soraya Odia (S.O.) : Il s’agit d’une performance artistique. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d'un projet que nous menons en collaboration avec le photographe Nizar Saleh afin de promouvoir la littérature. À travers ces images qui ont circulé sur les réseaux sociaux, nous avons voulu montrer que les livres peuvent faire partie de notre quotidien. Nous voulions les sortir des librairies et des bibliothèques pour les démystifier. C'est vrai qu'il existe déjà des vendeurs ambulants à Kinshasa, mais ce ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 15:49

Le énième ouvrage de l'écrivain congolais  est un court essai de cinquante-deux pages, publié aux éditions Connaissances et Savoirs. Il explore les prises de position de Feuerbach, Marx, Nietzsche, Freud et Sartre, tout en essayant de répondre aux différentes questions posées.

L’enjeu du livre est de montrer qu’au-delà de la « présomption fatale » où l’homme s’est érigé en absolu terrestre, le faillibilisme poppérien, en apprenant que la science, activité humaine la plus rationnelle, est faillible parce qu’humaine, historique et donc contingente, fait une espèce de reconquête intellectuelle et rationnelle de l’idée chrétienne de contingence humaine.

Comme l’indique la quatrième de couverture du livre, du point de vue épistémologique et psychologique, voire sociologique et éthique, quel est le sens du combat des athées ? Contre qui, pour qui ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Vendredi 25 Octobre 2019 - 14:46

L’inscription au concours, lancée pour la deuxième fois par le Goethe  institut,  se fermera  le 15 novembre. Le prix sera decerné en mai 2020 à Dakar, au Sénégal,  lors de  la quatorzième édition  de la biennale de l’art africain contemporain, Dak’art . La participation se fait gratuitement en ligne.

Le Prix d’art Henrike-Grohs vise à apporter un soutien aux jeunes artistes émergents durant leur carrière, en réponse aux défis de l’exercice sur le continent africain. C’est un prix biennal dédié aux artistes vivant et travaillant dans les arts  visuels depuis au moins  cinq ans. 

Le gagnant  recevra une somme  de vingt mille euros ainsi qu’une publication produite sur son œuvre d’une valeur de dix mille euros.  Deux artistes ou collectif d'artistes seront sélectionnés comme deuxièmes lauréats et obtiendront un prix de cinq mille  euros ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:52

Répétition, dernière recommandation, mise en place scénique… c’est entre préparation et relaxation que nous avons surpris quelques artistes de la douzième édition de l'événement, dans le hall de l’Institut français du Congo. Très sereins et enthousiastes de vivre ce rendez-vous, chacun nous évoque son feeling avec l’humour.

Durant plus d’une heure d’échange, le rire était au rendez-vous. On se serait cru en pleine prestation humoristique. Mais, non. Même discuter avec eux est un prétexte pour se détendre les mâchoires et partager leur bonne humeur. Très courtois, ils encensent la joie de vivre.

Djaust Pounga (Congo)

Comédien, humoriste et acteur, l’artiste est dans le bain de cet art depuis cinq ans déjà. Avec une mère hilarante et une passion pour les séries comiques, Djaust n’a pas pu résister à la tentation de consacrer sa vie à faire ... Lire la suite


Art-Culture-Média
Jeudi 24 Octobre 2019 - 21:44

Sorti mondialement le 23 de ce mois, le film est la suite de la saga "Terminator" débutée en 1984. Réalisé par Tim Miller, le terminator 6 est marqué par le retour des acteurs Linda Hamilton et Arnold Schwarzenegger. Du 25 au 27 octobre,  il sera en séances premières à Canal Olympia.

De genre science-fiction et d’une durée d’environ 2h 00, la scène du film a lieu à Mexico. Dani Ramos, 21 ans, travaille sur une chaîne de montage dans une usine automobile. Celle-ci voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à deux inconnus : d’un côté Gabriel, une machine Terminator des plus évoluées, indestructible et protéiforme, un « Rev-9 », venue du futur pour la tuer ; de l’autre Grace, un super-soldat génétiquement augmenté, envoyé pour la protéger.

Embarquées dans une course-poursuite interminable et épuisante à travers la ville, ... Lire la suite

Pages