Économie


Économie
Lundi 25 Novembre 2013 - 14:58

Le but visé par cette formation lancée le 25 novembre à Brazzaville, est de former le personnel des Nations unies au Congo et les partenaires de mise en œuvre des programmes de coopération, afin qu’ils veillent au bon usage des différents outils utilisés dans le cadre de l’approche harmonisée (HACT)

Pendant deux jours, la trentaine de participants venus essentiellement des ministères, des directions générales, des ONG et associations, renforceront leurs capacités techniques et opérationnelles sur l’approche harmonisée des remises d’espèces. Il s’agit d’un processus adopté par les organisations du système des Nations unies pour le développement, lequel propose de nouvelles méthodes de gestion des procédures de remises d’espèces aux partenaires d’exécution. Cette approche est décrite dans un cadre opérationnel qui s’applique uniquement aux ... Lire la suite


Économie
Lundi 25 Novembre 2013 - 13:00

L’unité de gestion du programme, mise en place par le Centre pour le développement de l’entreprise (CDE), a lancé des appels à propositions pour sept clusters (agglomérats), en vue de recueillir les dossiers des organisations intermédiaires et associations professionnelles

L’équipe du PRCCE, en partenariat avec l’Union européenne (UE), a organisé à cet effet, le 21 novembre à Brazzaville, une réunion d’information institutionnelle à l’endroit des acteurs économiques. Elle a annoncé que le projet serait cette fois exécuté par le CDE. Il sera logé à Pointe-Noire et sera coordonné par les ministères des petites, moyennes Entreprises et de l’Artisanat et du Développement industriel et du secteur privé.

Dans le cadre de ce projet, les sept clusters identifiés à court et moyen terme sont les suivants: l’agroalimentaire ; le bois et la ... Lire la suite


Économie
Samedi 23 Novembre 2013 - 15:30

L’inauguration du nouveau bâtiment de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) a eu lieu le 22 novembre à Brazzaville, sous l’égide du directeur de cabinet du chef de l’État, Firmin Ayessa

En plein centre-ville, l’immeuble déployé sur dix niveaux comporte notamment un rez-de-chaussée comprenant un hall d’accueil, une salle de conférence de cent vingt places, six étages de bureaux, plus une salle de réunion, des locaux techniques et de services, et deux sous-sols réservés au parking.

« Nous avons tenu à nous associer à cette aventure, par le biais des soustraitances, le maximum de sociétés de droits congolais », a précisé le maître d’ouvrage, Louis Sakala, lors de la présentation technique. En effet, les travaux de construction  de ce bâtiment ont été réalisés par la Générale des travaux et ... Lire la suite


Économie
Vendredi 22 Novembre 2013 - 19:00

Déterminé à conduire le pays vers une sécurité alimentaire et nutritionnelle totale, le gouvernement a conféré, le 22 novembre à Brazzaville, avec ses partenaires techniques et financiers. Saisissant l’occasion, le gouvernement a clairement exprimé son désir d’adhérer au Programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique (PDDAA)

Co-dirigée par Rigobert Maboundou, ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, et Léon Raphaël Mokoko, son homologue en charge du Plan et de l’intégration, la réunion de concertation a réuni plusieurs partenaires au développement : le Programme des Nations unies pour le développement, le Programme alimentaire mondial, le Fonds international de développement agricole, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, et la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (Bdéac).

... Lire la suite

Économie
Vendredi 22 Novembre 2013 - 18:01

Tous les 20 novembre depuis 1989, les Nations unies célèbrent la Journée de l’industrialisation de l’Afrique. Destinée à promouvoir l’esprit d’entreprise, cette journée vise un développement industriel durable bénéficiant à chacun, moteur essentiel pour la création d’emplois et l’entreprenariat afin d’éradiquer la pauvreté du continent

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’institution, a mis l’accent sur le dynamisme économique, la jeunesse et le potentiel d’innovation du continent, autant d’atouts dont l’Afrique dispose pour créer des industries solides et compétitives. Le continent doit être en mesure de miser sur les infrastructures afin de soutenir et dynamiser l’emploi des jeunes et une économie stable et égalitaire.

« Certes, il y a en Afrique certaines économies qui connaissent la croissance la plus rapide au monde, une croissance ... Lire la suite


Économie
Vendredi 22 Novembre 2013 - 16:31

Une mission commerciale du club d’entreprises Bordeaux Afrique séjourne à Pointe-Noire du 22 au 24 novembre en vue d’échanger avec des entrepreneurs congolais dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant

La délégation française, composée d’entrepreneurs évoluant dans différents secteurs (froid, climatisation, liqueurs et vins, industrie du bois, instrumentation médicale, énergie solaire) est conduite par Alain Taris, président du club d’entreprises Bordeaux Afrique. « Nous souhaitons créer et développer des relations de partenariat entre les entreprises de Bordeaux et d’Aquitaine et les entreprises de Pointe-Noire et Brazzaville. Nous échangeons souvent mais il nous a paru nécessaire de créer une mission d’affaires pour concrétiser certains projets. Notre souhait est d’établir des contrats de partenariats gagnant-gagnant pour les entreprises ... Lire la suite


Économie
Samedi 23 Novembre 2013 - 11:26

Placée sous la tutelle du Parlement, la Cour des comptes, avec des effectifs estimés à 20 magistrats et 40 vérificateurs, gère près de 9000 comptes budgétaires, au moment où d’autres pays africains dont le Maroc et l’Afrique du sud disposent respectivement de 400 magistrats et 2000 auditeurs.

La disparité est criante, et aucun de ces deux pays africains cités n’a la même population que la RDC. Chaque rubrique budgétaire représente ainsi un compte pour la Cour des comptes, et le nombre total de comptes varie chaque année. Le budget congolais comporte en moyenne 800 à 1000 comptes de recettes, et plus ou moins 8000 comptes de dépenses, soit un total de près de 9000 comptes. Pour le répertoire 2010, ces comptes étaient détenus par 695 comptables. Chacun de ces comptables a envoyé 12 comptabilités à la Cour des comptes, soit 8300 comptabilités par an. ... Lire la suite


Économie
Vendredi 22 Novembre 2013 - 13:51

Présentant à l'approbation du Sénat, le 21 novembre, le budget de l’État exercice 2014, évalué à plus de 4 132 milliards, le ministre de l’Économie et des Finances, Gilbert Ondongo, a déclaré que le Congo avait fait le choix d’une politique budgétaire stable

Cette politique, a rappelé le ministre d’État aux sénateurs, s’inscrit dans un cadre garantissant la solidité budgétaire et la résilience aux chocs extérieurs. « C’est ce choix qui justifie la règle d’ancrage budgétaire que nous avons adoptée », a-t-il souligné.

À la question de savoir pour quelles raisons une partie seulement des recettes pétrolières étaient dépensées alors qu’elles sont relativement importantes, Gilbert Ondongo a avancé plusieurs arguments.

Tout d’abord, il convient d’assurer la viabilité des finances publiques à moyen et long terme et de maintenir, en cas ... Lire la suite


Économie
Jeudi 21 Novembre 2013 - 19:17

Après avoir exprimé leur satisfaction quant à l’avancement des travaux de ce site, les délégués, venus pour la première réunion conjointe, souhaitent que le Congo livre le chantier dans les délais

Les techniciens ont fait la ronde des installations sportives à construire et à réhabiliter, ce 21 novembre, en commençant par le complexe sportif de Kintélé où se construit un stade d’une capacité de 60.050 places, un palais des sports de 10.000 places et un complexe nautique de 2.000 places. Le chef de mission contrôle du projet a assuré aux membres de la mission conjointe que les délais seront respectés. D’après les commentaires de Jean-François Louis, les travaux qui ont débuté en mars 2013 s’achèveront en mars 2015. Les infrastructures seront testées avant leur livraison en mai 2015. « Je vous garantis que les délais seront respectés puisque tout ... Lire la suite


Économie
Samedi 23 Novembre 2013 - 11:06

La faiblesse des échanges régionaux contribue à la dépendance des économies africaines à l’exportation d’un petit nombre de produits miniers.

Selon un rapport de la Banque mondiale (BM) intitulé « Women and trade in Africa : realizing the potential », le continent offre beaucoup d’opportunités sur ce plan, et la femme peut aider à développer le potentiel commercial encore inexploité. Ce rapport publié le 20 novembre a mis en exergue le rôle important des femmes dans le commerce en Afrique. En effet, la majorité de petits agriculteurs sont en fait des agricultrices. Un phénomène qui se vérifie même en RDC. Elles se distinguent ainsi dans les produits de base, dont le maïs, le manioc, le coton et le riz. Ces femmes se heurtent malheureusement à de multiples obstacles pour accéder au marché mondial. Le premier obstacle sérieux aux échanges régionaux est ... Lire la suite

Pages