Société


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:45

Chaque année, 162 000 femmes meurent en Afrique subsaharienne faute de soins basiques pendant la grossesse et l’accouchement. Une situation intolérable, qui affecte non seulement les enfants devenus orphelins, mais le continent africain dans son ensemble

Et pour cause, les femmes sont au cœur des communautés africaines, car sources de vie, d’eau, d’éducation, de soins et de revenus pour leur famille. Elles sont l’assurance du développement économique et social du continent et leur santé doit être une priorité.

Suivant l’Objectif du millénaire pour le développement n°5 dédié à améliorer la santé maternelle, l’Association pour la médecine et la recherche en Afrique (Amref), première ONG africaine de santé publique, s’est engagée à combattre cette injustice en lançant en 2011 la campagne Stand Up for African Mothers, avec pour marraine internationale ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:45

Journaliste de formation, un métier qu’elle a pratiqué pendant vingt ans au sein de la télévision nationale congolaise, Télé Congo, Solange Samba-Toyo s’illustre depuis 2006, année de création d’Africontact, dans la pérennisation de la culture africaine et la communication d’entreprise. Des secteurs dans lesquels les Congolais, notamment les femmes, sont encore peu présents

Solange Samba-Toyo Travaillant dans l’événementiel et dans le conseil en communication auprès d’entreprises et organismes internationaux, dont la Banque mondiale, cette communicatrice, qui jadis fit les beaux temps de la télévision en qualité de présentatrice de journaux, multiplie, depuis, les initiatives privées.

Engagée dans l’intégration et l’insertion de la femme, Solange Samba-Toyo, aujourd’hui loin du micro et de l’écran, se situe au centre de plusieurs initiatives. Pour le rayonnement ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:45

Femme de caractère à la tête de la FCRM depuis cinq ans, Francine Ntoumi nous livre sa vision de la recherche médicale en Afrique et au Congo en particulier. Un tour d’horizon avec la place de la femme en filigrane

Francine NtoumiLes Dépêches de Brazzaville : Quel est l’état de la recherche en général et de la recherche biomédicale en particulier en Afrique ?
Francine Ntoumi : Le dynamisme de la recherche est évalué par des indicateurs tels que les publications et les brevets. En ce qui concerne la recherche biomédicale, qui est mon domaine, le continent africain porte le plus lourd fardeau de la maladie dans le monde, mais c’est aussi le continent qui investit le moins dans la recherche, le développement et l’innovation. Un certain nombre d’initiatives internationales, régionales, panafricaines (par exemple le plan d’action d’Accra, la déclaration d’Abuja de 2001) ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:30

Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco ©DRLe deuxième forum des femmes francophones consacré aux « Femmes actrices du développement » est l’occasion de rappeler le rôle fondamental des femmes dans le développement et la paix, et la nécessité de soutenir davantage les femmes comme force motrice du changement.

Les filles et les femmes doivent avoir les moyens de jouer pleinement leur rôle dans la société, et le moyen d’y parvenir, c’est par l’éducation et la formation. Investir dans l’éducation des filles, c’est investir dans le développement durable de toute la société, car l’éducation des filles est synonyme de lutte contre le chômage, de santé maternelle et infantile, d’inclusion, d’estime de soi, de réduction de la pauvreté, comme le démontrent l’une après l’autre les études internationales.

Au moins 57 millions d’enfants restent non scolarisés dans le monde, dont la ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:30

Yamina Benguigui ©DRLes Dépêches de Brazzaville : Pourquoi la tenue de ce Forum des femmes à Kinshasa ?
Yamina Benguigi : Dès ma prise de fonction, j’ai fait le constat que les droits des femmes francophones régressaient et que dans tous les conflits, leur intégrité et leur dignité étaient menacées. J’ai constaté que dans certains pays de l’espace francophone, des femmes sont en perte de droit ; d’autres sont utilisées comme armes de guerre dans les conflits armés ; pour d’autres encore, l’accès à l’éducation est interdit ; d’autres, enfin, ne bénéficient pas des droits à la santé et à l’égalité.
Ce forum est né d’une indignation. Les acquis des femmes ne seront jamais des acquis. Il ne peut pas y avoir de démocratie, de développement et de paix sans l’action et la participation des femmes à tous les niveaux, car le statut des femmes est le baromètre ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:30

LDB : Vous êtes à la tête de la Fondation Tattali-Iyali. Quelles sont les actions développées par votre Fondation ?

La Fondation Tattali-Iyali s’investit depuis sa création dans la recherche du bien-être des populations nigériennes, en particulier des femmes et des enfants, à travers des actions concrètes. Ces actions ont porté, entre autres, sur l’appui au développement d’activités génératrices de revenus pour les femmes et la promotion de la santé maternelle et infantile à travers des appuis aux services de santé en produits et équipements pour sécuriser les accouchements. La Fondation Tattali-Iyali s’emploie également à rendre plus efficace et plus effective la gratuité des soins aux femmes enceintes et aux enfants de 0 à 5 ans. D’autres types d’appuis sont mis en œuvre dans le cadre de la prise en charge de la malnutrition et de la ... Lire la suite


Société
Dimanche 2 Mars 2014 - 22:30

Femme de tête et de cœur engagée dans le domaine social, la première des congolaises, Antoinette Sassou Nguesso, a répondu aux questions des Dépêches de Brazzaville à la veille du Forum Mondial des femmes francophones. L’occasion de passer en revue le bilan des actions menées avec sa fondation  Congo Assistance  et la situation des femmes et des jeunes filles congolaises.

Antoinette Sassou N’Guesso, première dame du Congo ©DRLes Dépêches de Brazzaville : Vous êtes très engagée au travers de votre fondation dans la lutte contre le VIH-sida, la drépanocytose, le paludisme et le cancer. Quels progrès avez-vous pu observer dans ces différents domaines ?

Antoinette Sassou-N’Guesso : Prenons les pathologies une à une et observons, depuis que ma Fondation s’est engagée dans ces combats, le chemin que nous avons parcouru. Le VIH et le sida ont bénéficié d’une mobilisation planétaire, vu les périls que ... Lire la suite


Société
Samedi 1 Mars 2014 - 15:15

La rencontre organisée les 26 et 27 février au palais des Congrès de Brazzaville, en marge de la 3e édition de la Conférence générale de la jeunesse, a été un haut lieu de questions et réponses entre la jeunesse congolaise dans toutes ses sensibilités et sept membres du gouvernement présents dans la salle   

Loin d’être un monologue, le dialogue intergénérationnel initié par le ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique a permis d’une part à certains ministres de présenter leurs politiques en faveur de la jeunesse et d’autre part, aux jeunes de poser des questions concernant la vie nationale, surtout leurs problèmes. Les problèmes ? Il s'agit essentiellment de l'emploi, de l’éducation et de la formation. Au-delà, les jeunes ont interpellé les minisitres sur l’urbanisation, le financement de l’action des églises, le transport dans les ... Lire la suite


Société
Samedi 1 Mars 2014 - 15:14

Les travaux de remise en état de ce bac ont duré cinq mois pour un coût total d’environ 150.000 euros sur financement de la Coopération belge via le Programme de réhabilitation des pistes au Congo, (Prepico 3), dans son volet bacs.

Depuis le 19 février 2014, le bac Kisangani 3 immatriculé A 23678  est de nouveau opérationnel au point de passage bac Kisangani sur le fleuve Congo. Ceci grâce au financement de la Coopération belge via le Programme de réhabilitation des pistes au Congo, (Prepico 3), dans son volet bacs. La cérémonie de remise et d’inauguration du bac a eu lieu le 19 février en présence du vice-gouverneur de la Province Orientale, du ministre provincial de la Fonction publique, travail et prévoyance sociale, mobilité et voies de communication, des députés provinciaux, de la CTB, des agents et cadres de l’Office des routes ainsi que d’autres ... Lire la suite


Société
Samedi 1 Mars 2014 - 14:30

Parmi les moyens de lutte  contre le paludisme pour ce qui est de la prévention de cette maladie qui touche plus les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceinte, l’utilisation de la moustiquaire imprégnée d’insecticide demeure en bonne place.

Pour ce faire, le gouvernement congolais avec l’appui de ses partenaires dont l’Association  de santé familiale  milite pour que chaque ménage puisse au moins dispose de cette moustiquaire pour se protéger contre le paludisme ou la malaria.

Après la distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide dans la ville de Kinshasa, c’est le tour de la province orientale. Plus de cinq millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide vont bientôt être distribuées dans cette province pour un coût total de près de vingt-cinq millions de dollars américains.

C’est le coordonnateur national du suivi et ... Lire la suite

Pages